Doctor WHO

Publié: 20 janvier 2012 par maedhros909 dans Séries, Science-Fiction
Tags:, , , ,

Je vais m’atteler à LA série de SF. Le gros morceau, la grosse bête, le mastodonte, le géant, le magnifique… Doctor WHO !!
Mais avant de me lancer sur la critique pure et dure de la série voyons le synopsis… Par où commencer?
Ha oui.. La complexité de la série étant telle (voire critique) je ne ferai le synopsis que de la « nouvelle » série commencée en 2005 et dont nous sommes aujourd’hui bientôt à la 7e saison.

Doctor WHO (David Tennant) - Saison 4

Bien il s’agit donc du Docteur !
(Juste « le Docteur ».. who n’est qu’une figure de style anglaise)
Celui-ci est un extra-terrestre d’apparence humaine et qui appartient à la race des Seigneurs du Temps. Ces derniers étaient plus ou moins les gardiens de l’univers, si puissants qu’ils ne prenaient part à aucun conflit extérieur sous peine d’être tentés d’user de leur force à mauvais escient. Malheureusement ces derniers ont disparu, et le Docteur est le dernier représentant de son espèce. Outre avoir deux cœurs et la capacité de se régénérer (changer de forme) au lieu de mourir, les TimeLords (désolé je suis obligé, la VF passe moins bien à mes oreilles) possède un TARDIS pour Time And Relative Dimension(s) In Space. Un vaisseau spatial ayant la capacité de voyager dans le temps et de changer d’apparence (en gros). Celui du Docteur est bloqué sur l’image d’une cabine de police bleue anglaise des années 50.
Le Docteur est beaucoup attaché à la Terre et va l’être encore plus lorsqu’il va tomber sur sa nouvelle (et première) compagne (dans le sens compagnons hein), Rose Tyler.
Et le voyage commence pour elle à travers le temps, l’espace et les dimensions croisant parfois la route des pires (et récurrents) ennemis du Doctor, les Daleks.  

Bon je vais poser cartes sur table tout de suite. A l’heure actuelle, pour moi, meilleure série il n’en n’existe point. Et pourtant ca comprend Lost, les dérivées de DoctorWho lui-même (mais j’y reviendrai), Spartacus, Southpark, Docteur House et même Game of Thrones ou The Walking Dead pourtant excellentes. Il n’y a absolument rien de comparable à l’addiction que peut provoquer DoctorWho chez toute personne ne détestant pas viscéralement la Science-Fiction à la base (parce que là ca va être compliqué quand même après!).

Pour débuter la critique en beauté, un peu d’histoire justement.
La série a donc été créée en 1963, et compte au total près de 800 épisodes répartis en 26 saisons + 5 saisons récentes. Outre d’être une des plus vieilles séries encore existantes, elle détient le record de la plus longue série de SF du monde.
Les épisodes des 26 premières saisons sont diffusés de 1963 à 1989 puis la série s’arrête. A noter que les français commencent alors à la diffuser à partir de la 12e saison (Je vous dis pas comment ca devait être coton à suivre !)
Après un téléfilm pâlichon en 1996, la série reprend en 2005, boosté par la technologie, des moyens plus conséquents et de nouveaux acteurs. D’abord le neuvième Docteur sous les traits de Christopher Eccleston, puis le dixième un an plus tard, le génial David Tennant ! Et aujourd’hui le onzième avec Matt Smith contre qui je n’ai rien de spéciale et qui s’en sort bien, le pauvre passer après Tennant n’est pas forcement évident.

J’en viens alors au point principal et clé de la série, les acteurs. A chaque fois que cela est nécessaire, techniquement ou scénaristiquement parlant, le Docteur change de forme, il se régénère et même si il garde ses souvenirs etc, il change également légèrement de personnalité. Se faisant, on change d’acteur principal ! Chaque Docteur aura son petit côté à lui.
Christopher Eccleston a incontestablement fait revivre DoctorWho avec son côté déluré et excentrique tout en gardant un certain repli sur lui-même. David Tennant a fait littéralement exploser la série et n’a cessé de rafler tous les prix dédiés au genre en Angleterre quatre ans de suite. Je doute encore aujourd’hui qu’un acteur puisse être meilleur dans ce rôle que lui mais qui sait. Il se lâche complètement et devient loufoque au-delà de tout contrôle. Tant et tant de répliques pourraient être cultes qu’il serait difficile de toutes les référencer.
Les compagnonnes du Doc’ elles changent un peu plus souvent, D’abord Rose Tyler, puis Martha Jones et Dona Noble (respectivement Billie Piper, Freema Agyeman et Catherine Tate). Plus la présence ensuite du Capitaine Jack Harkness (John Barrowman) et de Sarah Janes Smith (Elisabeth Sladen).
Ces deux personnages ont carrément donné lieu à des Spin-Off de DoctorWho, séries parallèles avec fortes interférences. Torchwood pour Harkness et Sarah Janes Adventures pour la seconde. L’impact de ces séries est tel qu’elles s’exportent aujourd’hui plus que jadis outre atlantique, à tel point que Torchwood saison 4 a eu lieu à LA et plus à Cardiff (pour le malheur des fans).
On se demande pourquoi Doctor Who ne marche t’il pas en France… Josephine ange gardien et Julie Lescaut font-elle pression ? Ou le public français n’est pas habitué à l’originalité ? Ou bien sommes-nous encore dans le dédain de ce qui vient d’outre-manche ?

L'équipe du Docteur à travers les 4 premières saisons

Je vais passer à la principale critique que l’on peut faire à la série, et une des seules certainement. Les effets spéciaux et monstres. Il est vrai que (mais surtout dans la saison 1) les effets spéciaux bien que très impressionnants pour une série télé (on ne verrait pas ça en France) ont mal vieillis. De plus les monstres visent le large public. Il faut des méchants crédibles et charismatiques sans être terrifiants à l’excès, exercice délicat un peu en test à la saison 1. Les saisons suivantes s’améliorent dans tous les points cités. A noter aussi que la force de la série est que le Docteur voyage dans le temps. Les stations spatiales bien faites ne doivent pas l’être au détriment d’un décor du 18e ! Encore une fois exercice délicat de doser le budget.

J’en profite pour glisser sur le fait que les meilleurs épisodes sont clairement sont dans le passé, ou le futur et rarement dans le présent à l’exception des hors-séries de noël et autres.

Il me reste à parler encore de la fibre scénaristique de la série. La plupart des épisodes sont bien ficelés, cohérents et admirables. Les épisodes en plusieurs parties sont en général insupportable tant il est difficile d’attendre la semaine suivante. Le Docteur est régulièrement dans les ennuis et cela est très fâcheux de devoir patienter 7 longs jours avant d’avoir la fin ! Pour faire plus simple, quiconque aime Retour vers le Futur aimera les scénarios de DoctorWho, il y a juste les aliens en plus, c’est déjanté mais crédible.

D’ailleurs il ne faut pas oublier que DoctorWho est une série Britannique. On le sait, on nous le fait savoir, on le verra !! Il n’y a pas qu’au cinéma avec Wright ou Gillian et dans Mr Bean que l’humour anglais s’exporte, il y a aussi avec DoctorWho. Différent bien sur des précédents, il faut s’attendre tout de même à quelques piques d’humour un peu décalé, l’omniprésence de Londres ainsi que la mise en avant de quelques fiertés nationales. Mais cela fait parti intégrante de DoctorWho, et participe au mythe de la série.

Dernier point de cette longue critique… la musique !! Quand on est en Angleterre et qu’on a une des meilleures séries au monde…et bien on se prive pas de le souligner, de le mettre en avant au maximum…
Ainsi lorsqu’il faut faire la bande son de la série, et je ne parle pas que d’un générique bien sur, on appelle tout simplement le London Symphonique Ochestra pour appuyer l’Orchestre privé de la BBC. Je vous met au défi de trouver une série française qui fait bosser un orchestre symphonique avec un cd par saison ou presque. Le seul autre exemple d’énorme musique de série est feu Legend of the Seeker, un peu Spartacus et le Trône de Fer.
En conclusion donc je finirai par dire que le Docteur a tout pour lui ou presque et ce même après le départ du regretté David Tennant. Scénario, acteurs, effets, histoire, musique…Il n’y a pratiquement pas de fausses notes. On aime ou on n’aime pas fatalement. Mais en général une fois commencé il est dure de s’arrêter de courir derrière le Docteur dans ses aventures !
Note : 19/20

Advertisements
commentaires
  1. rp1989 dit :

    Très bon article qui présente bien la série.
    Petite parenthèse sur les monstres que je trouve parfois mal maquillés ou un peu caricaturaux dans leur apparence mais ce n’est pas le cas que dans Doctor Who.
    Clairement, je préfère souvent les épisodes qui se passent dans le passé car je suis plus fantastique que sf proprement dit.
    Autrement, je trouve que Doctor Who a aussi son charme par la relation entre les personnages, entre les compagnes et le Docteur lui même notamment.
    Car même si parfois comme toute série sf, on ne comprend pas tout, on arrive à suivre quand même dans le suivi de ces relations entre personnages.

  2. […] loin de la gentille Rose Tyler de Doctor Who donc, après avoir quitté David Tennant et sont TARDIS (ou presque), l’actrice Billie Piper […]

  3. DooneH dit :

    OH lala… tu as décidé de faire du lourd là… sur Doctor Who il est difficile de tout dire, mais il me semble que tu as plutôt bien réussi ! J’aime beaucoup certains monstres (notamment Weeping Angels, le Silence, ou encore les statuts de « clowns triste/joyeux » de je ne sais plus quel épisode. Ils arrivent vraiment à faire des épisodes très diversifié, et ceux d’horreur sont mortels ! (préférence pour Terreurs Nocturnes et le premier épisode sur les Weeping Angels)
    Et je suis amoureuse de la musique, évidemment.

  4. […] TV (Séries PAS UNIQUEMENT démarrées en 2013) Coups de Cœur – DoctorWho: L’arrivée de Clara dans la série qui lui redonne un bon coup de fouet, l’épisode […]

  5. […] eux, par les renversements des intrigues réguliers ! 1- Doctor Who Évidement encore et toujours Doctor Who, l’indémodable, l’inébranlable et l’extraordinaire série de SF britannique qui […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s