La Cité Infernale, de Greg Keyes

Publié: 7 février 2012 par maedhros909 dans Fantasy, Littérature
Tags:, ,

Quarante-cinq ans après les événements d’Oblivion

Tamriel est un immense continent peuplé par différentes races et gouverné par une autorité impériale. Une cité flottante, Umbriel, menace ses habitants. Là où elle passe, les gens disparaissent puis reviennent d’entre les morts…

Un groupe de héros se réunit pour sauver leur royaume : un prince légendaire qui porte un terrible secret, un espion sur les traces d’une conspiration, un mage obnubilé par son désir de vengeance. Et Annaïg, une jeune femme sur laquelle repose le destin de Tamriel…


Voguant sur la vague de Skyrim, The Elder Scrolls V, le vaste monde de Tamriel explose de part le monde. Les joueurs adeptes ou nouveaux venus se projettent corps et âme dans les montagnes enneigées et les décors somptueux de Bordeciel.
Greg Keyes romancier à talents touchant tant à la Fantasy qu’à la Science-Fiction (Star Wars) se plonge à son tour dans l’Univers des Jeux-Vidéos « Elder Scrolls » tellement vaste et complet.

Il nous offre un tour de passe-passe à la fois commercial et de bon goût. D’une intrigue moins profonde qu’un roman « classique » de Fantasy, la traduction de la suite manque encore en France et il serait surement bon à l’avenir de réunir les deux volumes en un seul livre pour ne pas laisser les lecteurs sur leur faim.
Car hormis cette fin abrupte et cette attente enrageante, Keyes offre un ouvrage somptueux sur Tamriel, d’autant qu’il est le premier à le faire. Le choix de la cité chaotique et psychédélique de Umbriel est excellent et expose le lecteur à un univers incompréhensible, dérangeant, déroutant, digne de Shéogorath le Daedra (dieu) de la folie des Elder Scrolls.
Les personnages sont fidèles aux « stéréotypes » (/classes et races) des jeux. Keyes livre de plus des informations clés sur des évènements intrigants se déroulant entre Elder Scrolls IV et V et passés sous silence dans le dernier opus vidéoludique.
De loin pour le moment la meilleure novélisation de jeux-vidéos qu’il me fut donné de lire à ce jour !
NOTE : 15/20

Publicités
commentaires
  1. […] Deuxième et dernier volet du dyptique de Greg Keyes dans Tamriel, l’univers des Elder Scrolls (ici le premier tome : La cité Infernale). […]

  2. rp1989 dit :

    Je suppose en lisant ton article que comme pour le passage du jeu vidéo aux films, le jeu vidéo devenant livre se fait avec plus ou moins de succès? Je trouve quand même que c’est une bonne initiative (puisque cette adaptation jeu/ livre est réussi). A la limite, je préfère que les gens lisent des livres même s’ils sont médiocres parce qu’ils sont passionnés par l’univers qu’il y a derrière plutôt qu’ils ne lisent pas du tout.

  3. blueedel dit :

    Bien contente de visiter ton blog ! Viens de trouver une idée de cadeau pour Fiston… passionné du jeu, il devrait adorer le livre 🙂 super !!!

  4. blueedel dit :

    Et bien voilà, les livres avaient été commandés, reçus, cachés… il est parti en vacances avec et m’a envoyé un texto « merciiiiiiiiiiiiiii »
    J’ai décidément bien fait de te suivre 😉

  5. xizo dit :

    Moi, j aimerais être pote avec James Cameron, Spielberg ou Lucas pour leur soumettre l’idée d’adaptation du livre en film, même si à la fin du deuxième et dernier tome j ai paniquer en voyant les dernières pages se rapprocher trop rapidement et que l’auteur aurais pu rajouter deux ou trois petites choses. mais le livre est parfait et fidèle à l univers d’elder scroll. Merci d’en faire un film.

    • maedhros909 dit :

      Peut-être que si Warcraft marche d’autres auront l’idée d’adapter d’autres jeux vidéos et histoires associées…
      Mais pour être franc jsuis pas sur que ça soit une bonne idée, c’est jamais très bon un film tiré d’un jeu et le BG des Elders Scrolls est très riche et complexe à expliquer, ça serait dure à adapter.
      Mieux vaut attendre la probable très prochaine annonce de TES VI

      • xizo dit :

        Certes mais ce serais fun. Car bon disons le warcraft est un peux trop en image de synthèse mais un film avec autant de détails comme Avatar, je pense que cela pourrais rendre bien. Après personnellement j’ai détesté tes V et le teso au niveaux des gameplay, je préfère le gameplay du IV

      • maedhros909 dit :

        Après Avatar c’est quasi 100% des images de synthèse aussi hein… le détails du monde c’est le domaine des artistes pas les images de synthèse.

      • xizo dit :

        Bien sur que avatar c est 100% des images mais au moins sa a le mérite de faire un peux plus vrais humain que warcraft au niveau des orcs. bref ce n’est que mon avis personnel. Mais pour en revenir a l’idée de film, sa serais trop bien.

      • maedhros909 dit :

        Hum c’ets étrange que tu ai ressenti ça avec la bande-annonce sachant que les orcs (tête et décors) sont essentiellement réelles et physiques comme dans le Seigneur des Anneaux pour les orcs (maquillage, prothèse et décors physiques). Alors que pour les humains la cité est 100% numérique ainsi que le griffon par exemple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s