Le Meilleur des Mondes, d’Aldous Huxley

Publié: 16 avril 2012 par maedhros909 dans Littérature, Science-Fiction
Tags:, , , ,

Bébé éprouvette !

 

Dans le meilleur des mondes les foetus sont « préparés» dans des incubatrices en fonction du rôle qu’on leur destine. Les futurs Alphas, de la caste des élites, reçoivent plus d’oxygène, plus de «pseudo sang». Quant aux futurs Epsilons, à qui l’on réserve les tâches les plus pénibles, on veille à ne pas développer leurs facultés intellectuelles : un bon ouvrier n’a pas besoin de penser.

Dans le meilleur des mondes, un système éducatif qui façonne les esprits comme les corps, une société communautaire qui proscrit l’individualisme, où la cellule familiale ne peut exister. Dans ce meilleur des mondes méthodiquement planifié pour construire les hommes en fonction des besoins, pour contraindre un bonheur artificiel, pour museler les passions et les interrogations, il y aura bien un grain de sable pour s’insérer dans les rouages

 

Un classique est un classique, rien ne le changera jamais. Le Meilleur des Mondes fait parti de ces livres dont on a tous entendu parlé sans pour autant les avoir forcément lu. Et il faut constater que la surprise est souvent au rendez-vous (et merci à ma chérie sans qui je l’aurai surement pas lu tout de suite, voire pas du tout).

Le Meilleur des Mondes c’est d’abord une dystopie, une roman d’anticipation qui loin d’être réaliste comme pourrait l’être un Running Man par exemple cache en filigrane un bon nombre d’idées et d’idéaux propres à l’auteur et lié à son époque. Dans l’histoire l’homme a voulu créer une utopie mais n’a fait que détruire sa propre nature en piratant toute vie sociale. Le bonheur est là oui mais vide de tout sens et implication. Outre l’aspect idéologique de sa dystopie, Huxley livre un véritable recueil sociologique sur son époque. Les catégories socioprofessionnelles sont poussées à l’extrême et on peut entrevoir une critique sévère de la société américaine, entre autre à travers le dieu « Ford » que vénère les habitants du meilleur des mondes. De la même façon les hommes sont « conditionnés » dès la naissance à leur classe sociale et à certains nombres de principes, idée facilement applicable au monde réel.

En réalité Aldous Huxley réalise une recherche sociologique sur ce que pourrait être un monde où les gens sont conditionnés et où tout est parfait. Il faut bien dire que, au final cela revient à une dystopie, mais il voulait certainement l’appuyer par cette fiction teintée de SF et d’anticipation, plutôt que déballer publiquement d’un bloc ses idées (d’autant qu’il aurait peut-être eu des problèmes!).

En conclusion je dirai que son œuvre est sans contexte un classique de la littérature SF et dystopique, doublé d’une forte critique sociologique de son époque. Cela surprend le lecteur non averti qui s’attend sans doute (comme moi juste avant) à plus de SF et moins de sociologie ou de philosophie. On apprécie tout particulièrement le culte à « Ford » critique ouverte à l’idée économique éponyme. Les seuls reproches qu’on peut lui faire c’est de peut-être avoir trop bien caché certaines de ses critiques, un peu moins visible pour des novices en sociologie, et un passage complètement incompréhensible où l’on trouve des paragraphes d’une phrase ou deux passant d’un personnage à l’autre sans vrai cohérence.
Un classique à lire.

NOTE : 15/20

Publicités
commentaires
  1. Corasirene dit :

    Je me dois de lire ce livre !
    Merci pour cet avis !

  2. rp1989 dit :

    Je me souviens avoir eu du mal à aller plus loin que les premières pages.
    Mais je pense qu’une fois qu’on est dans l’histoire, ça devient plus intéressant et peut être un peu plus « simple ».

  3. […] et de la SF d’anticipation. Une partie des œuvres du genre, en particulier 1984 et le Meilleur des Mondes, où un état totalitaire est la source principale de la dystopie, sont inspirés d’un roman […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s