L’histoire secrète d’Endemol

Publié: 12 août 2012 par bibliothriller dans Autre
Tags:,

Endemol ? Tout le monde a appris à en identifier le sigle. Personne n’en connaît l’identité : une société qui gouverne le village médiatique grâce à un nouveau genre qui a donné lieu à Loft Story. Multinationale présente dans vingt-trois pays, Endemol pratique le culte du secret, une méfiance névrotique envers les journalistes. Avec près de deux milliards d’euros de capitalisation boursière, elle constitue un Etat dans l’Etat de l’audiovisuel mondial. Au point que sa filiale française dicte ses conditions au PDG de TF1, Patrick Le Lay. Propriétaire des sociétés de Marc-Olivier Fogiel, de Lagaf, de Miss France, de Karl Zéro, productrice des émissions de télé-réalité tels que Star Academy ou Première Compagnie, Endemol France est devenu le premier producteur français de télévision en moins de quatre ans. A sa tête, un étrange duo composé d’Arthur, l’animateur, et du très secret Stéphane Courbit, considéré comme un homme d’affaires aussi brillant que machiavélique. Cette enquête a pour but de mettre à nu le système Endemol. Et de montrer qu’il ne s’agit pas que de télévision. Connexions politiques, mainmise sur de nombreuses entreprises clefs, culte du résultat et cynisme sans états d’âme : la forteresse Endemol recèle d’infinis tiroirs. Voici le récit d’un thriller financier où tout est vrai. Pressions, coups bas, manipulations… Plongée au cœur d’un pouvoir qui souhaite vivre caché.

Un ouvrage qui n’est pas un roman, bien qu’il en emprunte parfois les accents. Il s’agit de raconter l’histoire de la société de production de programmes télévisées la plus connue en France, connue en particulier pour avoir produit Loft Story, Koh Lanta et autres émissions de téléréalité.
On voit ainsi, étape par étape, la création de deux éléments formant cette compagnie. On a la première association Ende- John de Mol, qui donna le nom à la firme. Soit deux hommes d’affaires hollandais dont ce dernier représentera la figure emblématique. Et  une seconde coopération entre deux hommes, français, cette fois-ci, Arthur et Stéphane Courbit. On se retrouve donc avec une peinture de personnages hauts en couleur et en ambition,  les auteurs  les percevant comme des personnages balzaciens, prétis d’envie de réussir mais en même temps terriblement humain. Les petites sociétés dont la seconde Endemol France est la filiale de la plus grosse, hollandaise, réussissent à grignoter peu à peu la concurrence audiovisuelle en rachetant les organismes de production de programmes indépendants et assoient leur puissance en diffusant des programmes, qui pour certains, seront des véritables cartons d’audience et « révolutionneront » à jamais l’écriture des émissions télévisuels. Evidemment, le livre est écrit sur un ton de dénonciation de la téléréalité et de l’envie de gagner toujours plus en argent et en puissance hiérarchique :lestraits sont grossis, imagés. De simples petits êtres humains  finissant par céder à leurs petites lubies et désirs d’autre chose: la création de Direct 8, un one man show pour Arthur. Bref, un livre qui, sans prise de tête mais avec quelques ou je devrais dire beaucoup de chiffres, montre les coulisses du terrain de la production de télévision. Bien que datant de 2005, ce livre contient encore des accents de vérité, donc, à conseiller.

17/20

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s