Bilbon le Hobbit, de J.R.R. Tolkien

Publié: 12 février 2013 par maedhros909 dans Fantasy, Littérature
Tags:, , , ,
BILBOLEHOBBITLDP2001

Un joli dragon riche!


Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible.
L’aventure tombe sur lui un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent dans une chasse au trésor périlleuse à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug.

Il traversera les Monts Brumeux et la forêt elfique de Mirkwood, sera capturé par de puissants trolls et traîné par des orcs dans les entrailles de la terre;il sera contraint à un concours d’énigmes par le sinistre Gollum, engluédans la toile d’une araignée géante, et participera à une bataille légendaire.

Bilbo échappera cependant à tous les dangers et reviendra chez lui, seul et incompris, mais riche et plus sage, en possession d’un mystérieux anneau.

 

Alors d’abord une première chose: je ne referai pas ici la critique du film. Mais par pitié cessez de mélanger les deux par respect pour Mr. Tolkien. Je trouve que cela est un viol de rééditer le livre avec la tête des acteurs en couverture plutôt que les illustrations de John Howe, d’Alan Lee ou autre.
Le film fait de l’argent et rend accessible à monsieur tout le monde l’oeuvre de Tolkien en en modernisant la forme et le fond, le film rend contemporain ce qui ne l’est en fait pas du tout (ce qui du reste n’est pas valable que pour Tolkien, faire du neuf pourri avec du vieux bon ou éterniser à outrance des saga cinématographiques c’est à la mode!).
Je dirai juste que Peter Jackson a remplacé les nombreux « Ceci n’est pas le propos de mon histoire » présents dans le livre pour limiter précisément l’histoire a celle de Bilbon par de nombreux fragments d’autres livres afin de faire trois films. Cela sera certainement également vrai pour l’absence de Gandalf dans toute la deuxième moitié du livre qui sera surement remplacée par son histoire personnelle (celle liée à Dol Guldur). Et je ne reparlerai du reste car cela n’est pas mon propos à moi si ce n’est que relire le livre avant et après le film (encore) n’aura été que source de colère envers le film.

Passons au livre donc !
Il s’agit du premier livre publié par Tolkien en 1937.
Il fut très dure à publier et était classé dans les livres pour « enfants » de 6 à 10ans. Bien que parfois encore lu par certains petits chanceux pendant leur scolarité ils risquent de le trouver bien difficile. Car oui mesdames, messieurs ! Tolkien est un auteur pas du tout contemporain ! Qui n’avait pas les mêmes valeurs ni les mêmes idéologies que nous. Si il l’avait écris aujourd’hui par exemple il aurait très certainement inclue à son œuvre un personnage féminin important afin de palier à l’égalité des sexes ; personnage qui par la suite aurait été ensuite transformé en bimbo pulpeuse au cinéma probablement.

Dans le fond donc comme dans la forme Tolkien n’est pas (ou plus) forcement accessible au grand public même avec Bilbo le Hobbit pourtant cent fois plus facile à lire que Le Seigneur des Anneaux et un million de fois plus que Le Silmarillion.

Commençons par la forme donc, le style de Tolkien est déjà à l’époque descriptif bien que les paragraphes soient moins longs que dans le Seigneur des Anneaux. La taille de l’ouvrage joue également en sa faveur car il peut se lire en quelques heures là où il faut quelques jours ou semaines pour les autres. Contrairement au Seigneur des Anneaux qui peut tuer un lecteur d’ennui quand deux personnages flirtent dans un hôpital, il n’y a que peu de passages inutiles dans l’œuvre ou bien celle-ci dure peu de temps et est fortement teinté d’humour (noté que le film traine bien bien plus dans la Comté pour rentabiliser le décors que le livre ne le fait).

Pour ce qui est du fond on y trouve beaucoup plus d’humour que dans la trilogie, moins de variétés de personnages, moins de complexité tant par les intrigues que par l’univers de la Terre du Milieu (certainement en cours de création par Tolkien à ce moment là!). Les personnages sont attachants, bien ficelés et ont tous un rôle bien à eux, particulièrement l’équipe des nains (un espion de chez disney aurait-il fait parler Tolkien pendant qu’il rédigeait pour s’en inspirer, car 3mois plus tard sortait Blanche Neige et ses 7 nains ayant les noms de leur caractère?). L’histoire est à la fois héroïque mais avec un personnage qui ne l’est pas au départ pour que tout le monde puisse s’identifier à lui. Les enjeux sont grands mais pas cataclysmiques comme dans le Seigneur des Anneaux, on reste dans la quête presque « personnelle », voire carrément personnelle en fait ! Les péripéties de Bilbo sont plus « enfantines » que celles de ses successeurs, on y voit de la « magie » au sens « émerveillement » sans pour autant ne jamais sombrer dans la caricature (pas comme Radagast du film). Enfin l’intrigue pose les bases de la Fantasy classique et moderne. Elfes, nains, orques, gobelins etc. Le bestiaire apparait et s’étend tout au long du livre même si Tolkien en garde encore beaucoup sous le coude pour plus tard ! Notez au passage que je soupçonne Tolkien de s’intéresser en particulier aux nains et aux elfes dans Bilbo, peut-être plus que dans le Seigneur des Anneaux où les hommes et les Hobbits prennent toute la place, parce qu’il devait être ronger par son côté linguiste et l’invention des langues elfiques et naines.

En bref avec Bilbo le Hobbit apparait la Fantasy classique et moderne. S’en suivra le Seigneur des Anneaux qui fera exploser le genre et deviendra un modèle conscient ou non pour beaucoup de livres, de films, de jeux etc. Bref Tolkien quoi !

Note : 16,5/20

Advertisements
commentaires
  1. Dave Feng dit :

    Bonjour. Merci pour ce billet. Cela dit, je ne crois pas que Bilbo marque la naissance de la Fantasy – c’est plutôt du côté de William Morris (cinquante ans auparavant) qu’il faut chercher cette naissance (notamment avec « Le Puits au bout du monde »). Disons que le génie de Tolkien a été de créer un univers plus dense que celui de Morris, s’appuyant sur une mythologie propre. Dire qu’il a eu Morris comme source n’ôte rien à la grandeur de Tolkien (ni à la beauté de Bilbo!).

    • maedhros909 dit :

      Merci pour le commentaire et pour la référence !
      Je ne connais pas William Morris mais j’essayerai de trouver « Le puits au bout du monde » pour voir !
      Pour moi disons que Tolkien a créé la Fantasy Moderne si tu préfères avec les « codes » que l’on connait (même si peut-être Morris les aborde déjà je ne sais pas). C’est la Fantasy ou l’Héroïque Fantasy même si on essaye de jouer avec les sous-catégories qui a été rendu public, célèbre et qui a explosé grâce à Tolkien a mes yeux, car le fantastique ou la SF existait bien avant cela est certain!
      De plus autant je saurai assez facilement voir si quelqu’un s’inspire de Tolkien je pense, autant de qui s’inspire Tolkien c’est au-delà de mes connaissances actuelles (mais cela viendra peut-être un jour!).

  2. […] ou même à des initiés qui liraient déjà de la Fantasy ou même Le Seigneur des Anneaux ou Bilbon le Hobbit, dont je serai obliger de parler un peu pour expliquer certaines choses et comparer. Je parlerai […]

  3. rp1989 dit :

    Un livre qui potentiellement peut m’intéresser.
    Est-ce qu’on peut qualifier l’intrigue de plus légère? En lisant le résumé, je sens plus de l’aventure que de véritables enjeux après je me trompe peut-être.

    • maedhros909 dit :

      Bilbon le Hobbit est initialement conçu pour être un conte pour enfant, en effet l’intrigue y est plus légère. A l’époque on le conseille pour les enfants de 6 à 10 ans. Néanmoins il y a quelques enjeux ‘simples’ plutôt importants au travers du conte comme la « reconquete » des nains. Les passages se passant en même temps plus sombres et initiant le Seigneur des Anneaux sont coupés et figures dans les annexes du Seigneur des Anneaux. C’est ce qu’utilise Jackson pour rendre son film plus « épique » et « sombre » qu’il ne devrait l’être (en plus de ses « rajouts » pas forcement utiles et bienvenues)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s