Le dernier pub avant la fin du monde, de Edgar Wright

Publié: 30 août 2013 par maedhros909 dans Cinéma, Comédie, Science-Fiction
Tags:, , , ,
The World's End

* Douze Pintes ça fait beaucoup ! Heureusement les robots ça maintient éveillé !! *

Date de sortie: 28 août 2013
Titre original : The World’s End
Durée: 1h49
Réalisé par: Edgar Wright
Avec: Simon Pegg, Nick Frost, Paddy Considine etc.
Genre: Comédie , Science fiction
Nationalité: Britannique

L’histoire débute le 22 juin 1990 dans la petite ville anglaise de Newton Haven : cinq adolescents au comble de l’âge ingrat fêtent la fin des cours en se lançant dans une tournée épique des pubs de la ville. Malgré leur enthousiasme, et avec l’absorption d’un nombre impressionnant de pintes de bière, ils ne parviennent pas à leur but, le dernier pub sur leur liste : The World’s End (La Fin du Monde).

Une vingtaine d’années plus tard, nos cinq mousquetaires ont tous quitté leur ville natale et sont devenus des hommes avec femme, enfants et responsabilités, à l’alarmante exception de celui qui fut un temps leur meneur, Gary King, un quarantenaire tirant exagérément sur la corde de son adolescence attardée. L’incorrigible Gary, tristement conscient du décalage qui le sépare aujourd’hui de son meilleur ami d’antan Andy, souhaite coûte que coûte réitérer l’épreuve de leur marathon alcoolisé. Il convainc Andy, Steven, Oliver et Peter de se réunir un vendredi après-midi. Gary est comme un poisson dans l’eau.

Le défi : une nuit, cinq potes, douze pubs, avec un minimum d’une pinte chacun par pub. À leur arrivée à Newton Haven, le club des cinq retrouve Sam, la soeur d’Oliver pour qui Gary et Steven en pincent toujours. Alors que la fine équipe tente, tant bien que mal, d’accorder le passé avec le présent, une série de retrouvailles avec de vieilles connaissances et des lieux familiers les font soudain prendre conscience que le véritable enjeu, c’est l’avenir, non seulement le leur, mais celui de l’humanité entière, et arriver à «La Fin du Monde» devient le dernier de leurs soucis…

 

Histoire / Scénario / Script :
Les Plus:
– Une histoire comique mais également creusée, avec des sentiments, des réflexions peut être un peu plus « profondes » sur la vie en générale que dans Shaun of the Dead ou Hot Fuzz (sans être prise de tête hein faut pas déconner non plus!). Le scénario est rudement bien mené, captivant et réserve quelques petits retournements de situations pas forcement des plus prévisibles. A l’instar de celle de Shaun of the Dead, la fin du film est originale et en déroutera surement plus d’un.
– Cela peut être un plus ou un moins selon les spectateurs mais le rythme de World’s End est très propre aux films de Wright, particulièrement Hot Fuzz. On ne s’aperçoit de l’aspect SF du film qu’après 45 bonnes minutes voire plus. Certains seront peut-être déroutés car dans Shaun of the Dead c’était plus rapide, mais globalement cela ne nuit en rien au film. On peut même penser ce rythme comme logique si on considère le film plus comme une comédie que comme un film de SF pure et dure. On pourrait s’attendre d’un film de SF qu’il mette le ton et l’action tout de suite, dès le début, mais il n’en n’est rien ici et ce partage 50-50 du film est pour moi une réussite.
– Je ne l’ai pas (encore) vu en VO mais je pense que la VF est plutôt bien réussie (comme pour les autres d’ailleurs). Les jeux de mots sont omniprésents dans les dialogues, sans doute encore plus que dans les deux précédents films cités pour notre plus grand plaisir !

Les moins:
– Bien que le Pub anglais soit aussi un lieu capital dans Shaun of the Dead et Hot Fuzz, peut-être Wright en fait il un chouya trop avec ses 12 Pubs à visiter… En tout cas cela déroutera probablement certains spectateurs français, moins habitués que l’anglo-saxon au culte de la bière, et qui jugeront sans doute que l’appel à la consommation de bière est un peu fort dans le film (plus que dans les autres de part l’histoire même du barathon).
Personnellement je ne le vois pas ça comme cela, mais je le marque quand même car cela est visible lorsque l’on connait la Blood and Ice Cream Trilogy et que cela ne nous atteint pas.
– « La fin du monde » aurait pas suffit hein en français ? Pourquoi ce titre à rallonge… qui plus est avec « Pub » dedans, très intrusif, ce qui a sans doute provoqué chez certains une non-motivation pour le voir. Dommage tout le reste de la traduction à l’air vraiment bien !

 

Réalisation / Rendu visuel / Effets spéciaux :
Les Plus:
– Et bien visuellement Wright a mis le paquet ! Ses zombies étaient déjà plutôt convaincants, ses « robots » (ou pas, ou « machin » comme on veut!) le sont aussi! Les scènes d’action sont sympathiques, bien tournées et gardent en général une partie d’humour via des gags pendant les combats. Les autres scènes sont bien tournées également et mettent en valeur les excellents acteurs à l’œuvre.
– Wright maitrise à la perfection la pratique du plan récurent potentiellement inutile mais qui fait rire. Dans tous ces films, il y une (ou plusieurs) scène ou une suite de scène qui reviennent à plusieurs reprises de façon énergique et comique. On peut citer au « hasard » le plan de fuite revu plusieurs fois d’affilé dans Shaun of the Dead ou la scène du train en route au début de Hot Fuzz. The World’s End n’échappe pas à la règle avec ses scènes « remplissage de pinte à la chaine » franchement sympa (entre autres) !

Les Moins:
– Légèrement déçu par certains aspects des robots mais bon rien de bien méchant hein.

 

the_worlds_end_cover_simon_pegg

* La classe quoi *

Acteurs / Personnages :
Les Plus:
– Et bien c’est une belle brochette d’acteurs que nous avons là !
Bien sur il y a Nick Frost et Simon Pegg ! Toujours là et toujours au top du top ! Le duo est plus impressionnant que jamais et ne déçoit pas ! Bien sur entre temps Simon Pegg est devenu superstar avec Star Trek mais il est ici pour son rôle de British pure et dure et avec son double magique Nick Frost !
C’est d’ailleurs une flopée d’acteurs britanniques de qualité qui se succèdent auprès des deux compagnons, même si c’est pour de petits rôles. Il y a bien sur le « devenu Hobbit » Martin Freeman qui tient un des rôles principaux et qui, comme toujours, est lui aussi excellent! Du reste, même si beaucoup le connaitront peut-être uniquement pour son rôle semi-sérieux de Bilbon, Freeman est lui aussi talentueux pour la comédie décalée comme dans H2G2. Il semble donc logique à l’écran de les voir tous les trois plus longuement (il apparait dans Shaun of the Dead et Hot Fuzz) et maintenant que la Trilogy est finie je pense même qu’ils devraient tourner plus souvent des films ensemble ! Quel beau trio on aurait là ! Du côté des guests ou semi-guests nous avons en particulier David Bradley (Harry Potter, Game of Thrones et Doctor Who s7e2 entre autre) et même ce bon vieux Pierce Brosnan !

Les Moins:
– Petit bémol pour Rosamund Pike que je trouve un peu en dessous des autres, ou tout du moins très loin derrière eux. Même si elle ne joue pas mal, et même plutôt bien, ce n’est pas assez et elle est pour moi éclipsée à l’écran par Simon Pegg et Nick Frost.

 

Bande Originale / Bruitages :
Les Plus:
– Musiques bien choisies et surtout bien placées !
Un peu de tout et qui colle à l’image systématiquement (ou volontairement en décalage bien sur!).

Les Moins:
– Je ne vois pas quoi dire…

 

Debrief du film:
La boucle est bouclée snif. La Blood and Ice Cream Trilogy ou parfois Cornetto Ice Cream Trilogy se termine avec ce dernier opus ! Mais quel opus ! Après le film de zombies dans Shaun of the Dead, le film d’action dans Hot Fuzz, c’est au tour du film catastrophe/alien d’être violemment parodié à la britannique par le trio Wright/Pegg/Frost !
Et c’est un franc succès !! Drôle, accessible (même aux néophytes de l’humour british ou de films de SF), et super même pour les fans pure et dure ! Un scénario équilibré, drôle et actif, une réalisation fun, vivante, caractéristique de Wright et surtout des acteurs vraiment exceptionnels au meilleur de leur forme !!
A voir absolument ! (si vous trouvez une salle car bien peu ont choisi de le proposer malheureusement)
Et je ne dirai rien sur le Cornetto du film !
Note : 18/20

Advertisements
commentaires
  1. rp1989 dit :

    Un film original comme il en existe peu dans le cinéma actuel.
    Selon moi, la sf est dosée comme juste il faut et c’est très accessible!

  2. […] fort avec un excellent film! Un Superman pas sans défaut mais néanmoins de bonne qualité. – Le dernier pub avant la fin du monde, de Edgar Wright : Enfin la conclusion de la Cornetto Ice Cream Trilogy avec ce film épique et […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s