Superman contre Brainiac

Publié: 26 septembre 2013 par maedhros909 dans Animation, Cinéma
Tags:, , , , ,
affiche-Superman-contre-Brainiac-2013-1

Le Super Boy Scout au combat !

Date de sortie: 2013
Titre: Superman Unbound
D’après le roman graphique: « Superman: Brainiac », de Geoff Johns et Gary Frank
Durée: 1h 15min
Réalisé par: James Tucker
Avec (voix): Matt Bomer, Stana Katic, Molly C. Quinn plus
Genre: Animation , Action
Nationalité: Américain

Superman le héro de Metropolis doit affronter un cyborg organique, assoiffé de pouvoir.

En effet, ce dernier absorbe l’intelligence et la connaissance d’un peuple avant d’en exterminé la civilisation, en prenant soin de garder un échantillon d’une ville et ses habitants comme trophée.

Avec l’aide de Supergirl, superman va tout tenter pour détruire Brainiac et l’empêcher de détruire la terre.

 
Pour changer un peu de mon idole DC à la cape noire et aux 200 gadgets, aujourd’hui c’est super-pouvoirs extraterrestres au menu !
Bien que j’apprécie donc moins l’univers de Superman et de Métropolis que celui de Batman et Gotham City pour un grand nombre de raisons je dois admettre que j’ai beaucoup aimé le film et je dois rendre hommage à la qualité des adaptations DC en films d’animation.

Il faut se rendre à l’évidence que les adaptations ciné à cause de leur besoin d’accessibilité au grand public, leurs fréquents besoins d’action et les énormes budgets devant être alloués aux effets spéciaux (surtout pour des super-héros) réduisent les possibilités, la fidélité aux œuvres initiales et finalement peut-être la qualité de certaines adaptions ; risquant au passage les flops, les surenchères visuelles et la lassitude du public etc. (Marvel gare à tes fesses!). Une adaptation d’un comics ou d’un roman graphique au format long-métrage d’animation par contre libère l’œuvre de la quasi-totalité de ces contraintes ! Et dans la matière il semble que DC Comics ait pris un avantage certain (malgré la qualité de la trilogie de Nolan et de Man of Steel au cinéma). Ils ont su tirer profit de leurs deux grands Héros Superman et Batman et des génies comme Frank Miller ayant travaillé dessus. Après l’excellent The Dark Knight Returns je me fais donc aujourd’hui Superman contre Brainiac ! (Et la prochaine fois ça sera soit Superman Vs Batman -encore-, soit la Justice League).

D’abord premier point : le visuel !
Beaucoup moins sombre que TDKR (forcément!), on ne ressent plus la pâte de Miller non plus (forcément!) et même si je le décrirai comme un peu déroutant dans les 5 premières minutes du film, il faut avouer que le rendu est franchement joli, sympa et du coup fidèle. Il aurait été étrange de voir un style dark à la Miller dans Superman et le rendu est donc bien meilleur ainsi !. Cela montre entre autre que DC ne se contente pas de reprendre une formule scénarisitque et stylistique qui a déjà marchée dans le passé pour la retravailler avec un autre héros et une autre histoire, dénaturant celle-ci au passage (comme on a pu le voir par exemple avec le voyage d’un certain hobbit -tacle gratuit fin-) mais cherche réellement à adapter certaines œuvres de qualités dans son répertoire. La représentation physique même de Superman est différente de TDKR probablement parceque les dessinateurs à l’origine des romans graphiques adaptés ne sont pas les mêmes, il n’y avait donc pas de raison de tout vouloir aplanir et unifier, le rendu est suffisamment bon de lui-même! Enfin autre point positif c’est que DC fait de la résistance ! Là où Disney a abandonné la 2D au profit de l’animation 3D totale pour des raisons de bénéfices (ne laissant donc aucune chance à une quelconque adaptation Marvel en animation 2D), DC s’en tient à un style plus classique et en 2D (même si l’informatique a surement été utilisé tout de même) et du coup plus proche des romans graphiques adaptés pour le plus grand plaisir des yeux !
Petit point négatif par rapport à TDKR, la musique un peu moins présente malgré de très bruitages, dommage.

Deuxième point : Le scénario !
Fini l’intrigue ultra sombre et quasi-politique de TDKR, ici c’est le Boy Scout, on aime ou on aime pas ! Néanmoins Brainiac n’est pas l’ennemi le plus commun de Superman (voire ENCORE Lex Luthor aurait été surement désastreux) et de part la nature même de son ennemi on apprend beaucoup sur l’univers de Superman même si le film est plutôt cours par rapport à TDKR. Le fait qu’il ait des problèmes avec Lois Lane en tant que Clark Kent et qu’il doive s’occuper d’une Supergirl ado et survoltée rend le scénario agréable et casse avec l’histoire « Space-opéra-apocalyptique » de Brainiac.
Il est bien sur difficile de ne pas passer à côté de quelques touches de morale à la Superman et de louper son « amour » pour l’humanité ou pour la Terre mais bon, c’est un gentil super-héros lui, un boy scout, pas un schizophrène hors-la-loi enfermé dans une cave avec des chauves souris ! On peut pas tout avoir!
La fin est un peu rapide sans être ni bâclée ni honteuse.

En bref, sans être aussi décoiffant et magistrale que l’était The Dark Knight Returns, Superman contre Brainiac nous plonge avec plaisir dans un autre univers DC comics, plus consensuel et plus « Science-Fiction » que celui de Batman. Le rendu est enrichissant, palpitant, dynamique et de très grande qualité malgré quelques défauts dans le scénario et une durée un peu courte à mon gout. Par dessus tout, DC montre également que l’on peut adapter plusieurs univers différents avec brio sans les dénaturer d’une façon ou d’une autre, résiste à l’animation tout en 3D et donne une leçon de fidélité artistique. Vivement les autres!
Note : 17/20

Advertisements
commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s