Le Hobbit: La désolation de Smaug, de Peter Jackson

Publié: 20 décembre 2013 par maedhros909 dans Aventure, Cinéma, Fantasy
Tags:, , , , ,
*Le Hobbit est de retour*

*Le Hobbit est de retour*

Date de sortie: 11 décembre 2013
Durée: 2h41min
Réalisé par: Peter Jackson
Titre Original: The Hobbit: The Desolation of Smaug
Avec: Ian McKellen, Martin Freeman, Richard Armitage etc
Genre: Fantastique, Aventure
Nationalité: Américain , néo-zélandais

Les aventures de Bilbon Sacquet, paisible hobbit, qui sera entraîné, lui et une compagnie de Nains, par le magicien Gandalf pour récupérer le trésor détenu par le dragon Smaug.
Au cours de ce périple, il mettra la main sur l’anneau de pouvoir que possédait Gollum…

 

 

Histoire / Scénario / Script :
Les Plus:
– Peter Jackson choisit enfin une route définitive et un thème unique, celui de la fable épique et de grande envergure ! Même si cela crée de nouveaux problèmes (voir plus bas) on comprend un peu mieux le sens général des films et les engrenages de la Terre du Milieu. Une bonne chose.
– Malgré que cela ait un côté très négatif en ce qui concerne les enjeux du film (voir ci-dessous) les innombrables références au Seigneur des Anneaux (et même au Silmarillion!.. Mais si cherchez bien !) sont très bien introduites et appréciables pour peu qu’on les comprennent (mention spéciale à celle sur Gimli).
– Légèrement moins long et moins vide que le premier, mais de peu. Le travail fait sur la Nouvelle ville de Dale et Barde est agréable, celui sur les Sindars et Thranduil un peu moins.

Les moins:
– L’histoire de Bilbon n’est plus l’histoire de Bilbon mais un conglomérat de plein de choses racontées et ultra-étalées pour remplir trois long films. Si Peter Jackson en avait eu les droits je pense qu’il aurait appelé cela autrement que Le Hobbit mais il ne possède que les droits de Bilbon le Hobbit et des appendices du Seigneur des Anneaux. Peter Jackson sauve sa trilogie mais s’éloigne du livre.
– Il est absolument impossible pour quelqu’un qui n’aurait pas vu le Seigneur des Anneaux avant La Désolation de Smaug de percevoir les enjeux du film. Pourquoi ? Le film a choisi de se tourner définitivement vers le registre de la fable épique. Malheureusement le livre original n’ayant pas la profondeur épique et les enjeux nécessaires, c’est le retour de Sauron à Dol Goldur qui donne le ton et les vrais enjeux du film. Mais si vous ne savez pas qui sont les neufs dont on voit la tombe, si vous ignorez qui est Sauron et bien ma foi cela ne vous parlera que peu. Idem pour l’attraction que commence à exercer l’Anneau sur Bilbon. Contrairement à ce que Jackson affirme Le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux ne se regardent PAS de la même façon dans un ordre et dans l’autre comme la Trilogie et la Prélogie de StarWars, le Hobbit est un préquel point.
– Un truc m’a sauté aux yeux de façon inexplicable. Dans le Seigneur des Anneaux Aragorn (un homme) et Arwen (une elfe) lorsqu’ils sont en tête en tête parle quasi-uniquement en elfique, alors que Arwen pourrait très bien parler en « humain » (ça a un autre nom que humain mais que je n’ai pas en mémoire) pour Aragorn. Idem parfois entre Legolas et Aragorn. Dans La désolation de Smaug, Tauriel (une elfe) et Legolas (un elfe) ou même les trois en rajoutant en plus Thranduil (un autre elfe) ne prononcent qu’une phrase sur deux ou trois en elfique. POURQUOI ?! Ils sont entre eux ! Trop de sous-titres devait nuire au public je suppose mais cela fait très bizarre !

 

the_desolation_of_smaug_by_justanor-d6tz79bRéalisation / Rendu visuel / Effets spéciaux :
Les Plus:
– Il y a beaucoup plus de scènes visuelles de grandes qualités (salle du trésor des nains !) et les passages en extérieur rappellent largement ceux du Seigneur des Anneaux (à noter au passage que Les Deux Tours comme Le Hobbit2 débutent tous deux et sont en partie tournés vers une course poursuite, sans doute un choix rythmique de Peter Jackson afin de coller au thème et rappeler la Trilogie).
– La scène de l’évasion d’Erebor (bien que totalement absente du livre) est vraiment époustouflante et très bien réalisée ! Elle a de cela très intéressant qu’elle met aussi en avant la technologie des Nains (même si je désapprouve très fortement la finalité de tout ça à savoir le nain géant en or liquide assez inutile et incompréhensible, que fait le moule dans la salle du roi?). De plus elle cadre parfaitement au cadre épique du film et rend Smaug bien plus impressionnant et dangereux qu’il ne l’est dans le livre.
– La scène de l’évasion des tonneaux est elle-aussi une très grande réussite visuelle même si les gobelins ne sont pas censés être là. Retenez qu’un nain dans un tonneau est plus efficace qu’un nain « normal » dans le Hobbit !
– Les pouvoirs de Gandalf sont plutôt assez bien rendus même si très « clichés » en terme de visuel.
– Legolas et Tauriel sont à l’honneur et les batailles sont chronométrées à la millième de seconde près. Vous pensiez que Legolas était au maximum de sa forme en surfant sur un Oliphant ? Vous vous trompiez !

Les Moins:
– La transformation de Sauron « Fumée Noir » en Sauron « Œil de Sauron » et le petit passage où l’on distingue sa forme classique (qui devient le cœur de l’œil) m’a l’espace d’un instant (et le plus sincèrement du monde) donné la nausée.
– 3D complétement inutile comme toujours. Je ne vois pas l’intérêt de voir une ou deux abeilles et trois quatre flocons de neige légèrement plus près.
– C’est une opinion personnelle mais je n’aime pas trop Dol Guldur. Il  s’agit de la forteresse du Nécromancien, chaque pierre est incrustée de magie noir etc et pourtant on est à mille lieu du visuel de Minas Morgul dans Le Retour du Roi beaucoup plus impressionnant. Disons que l’architecture en ruines est fidèle mais la magie noire y est presque absente, il y en a même plus dans la tombe des neufs qu’à Dol Guldur.

 

The_Hobbit-_The_Desolation_of_Smaug_more8Acteurs / Personnages :
Les Plus:
– Barde est un personnage quasi pas développé dans le livre. Je suis très pointilleux (voir relou) sur l’adaptation de Tolkien sur d’autres supports mais j’aime (pour une fois!) assez ce que Jackson a fait du personnage. J’aime beaucoup moins l’idée du chef de la Nouvelle-Dale et son conseiller qui sont ni plus ni moins qu’un très mauvais copié-collé de Théoden et Grima dans Les Deux Tours (bien que Théoden soit en fait « gentil » par la suite contrairement à l’autre) le chef seul aurait collé à l’idée du livre concernant la ville, le conseiller est un rappel de Grima.
– Thorin personnage charismatique s’il en est commence à montrer sa complexité et la deuxième facette de sa personnalité, plus sombre et torturée que dans le premier opus. Richard Armitage est excellent.
– Les acteurs sont tous plutôt bons. Orlando Bloom s’en sort assez bien mais Evangeline Lilly s’y perd  (voir ci-dessous). Autre mention pour Martin Freeman qui est aussi excellent, ainsi que Ian McKellen fidèle à lui même (ainsi que Thranduil et Balin très bien représentés aussi).
– Je n’ai pas eu la chance d’entendre la voix de Benedict Cumberbatch dont on entend que du bien mais déjà en VF, Smaug était très bien joué et les dialogues avec Bilbon sont particulièrement bons.

Les Moins:
– Une fois encore un personnage a été martyrisé par Jackson et cette fois encore à cause du ton des films. Dans le premier opus Radagast était ridiculisé pour illustrer le fait que Le Hobbit soit un conte pour enfant. Dans le second c’est exactement l’inverse qui se produit. Jackson a choisi pour La désolation de Smaug le thème « épique » et y délaisse totalement l’humour et le conte léger. Par conséquent la scène mythique et comique de l’arrivée des nains chez Beorn a été saccagée tout comme ce qui le concerne. Après Radagast, Beorn est à son tour sacrifié sur l’autel des thèmes abordés et de la façon d’adapter l’œuvre.
– Le personnage de Tauriel devrait être punie par la Convention de Genève. D’abord Evangeline Lilly malgré ses efforts et une certaine classe ne convint pas et joue assez mal. Malgré tout le personnage reste crédible et assez convenablement introduit jusqu’à l’instant fatidique où apparait une amourette entre elle l’elfe et Kili le nain. Et là le monde s’arrêta de tourner, les cavaliers de l’apocalypse descendirent sur Terre et Tolkien revint d’entre les morts pour tuer le scénariste qui a écrit cela de sa main ! Une amitié elfe/nain comme dans le Seigneur des Anneaux est une image forte, réaliste et extrêmement porteuse, là c’est juste ridicule.
– Radagast est un pur rajout inutile qui ne sert qu’à portée un message même s’il est moins ridicule que dans le premier film.

 

Bande Originale / Bruitages :
Les Plus:
– Les bruitages sont bien fichus et la musique digne de la Terre du Milieu même si ce n’est pas une perfection (voir ci-dessous).

Les Moins:
– Où est passé mon thème préféré (et le seul qui m’avait marqué?), celui des Nains et du Mont Solitaire ? La musique se perd en nouveaux thèmes et en références au Seigneur des Anneaux tant et si bien qu’aucune ne se dégage et marque les esprits comme celles jadis de la Trilogie.

Dol_Guldur

Debrief du film:
A peine mieux que le premier épisode de la Trilogie du Hobbit, La désolation de Smaug est un épisode qui se mord la queue. Cinématographiquement plus clair et stable que Le Voyage Inattendu, il prend un ton résolument épique ce qui pose de nouvelles incohérences et creuse encore plus le fossé avec le livre qui n’est plus qu’un lointain souvenir. Visuellement beaucoup plus abouti, le film est bien mieux réalisé et calculé que le premier et renferme quelque scènes époustouflantes. Conséquences de l’adaptation d’un matériel court en trois long films, le remplissage inutile et les longueurs y sont encore omniprésents. En demi-teinte mais il y a du mieux et, malgré tout, c’est toujours un plaisir de retourner en Terre du Milieu.
Note: 14,5/20

Publicités
commentaires
  1. Fánaríë dit :

    Je suis en grande partie d’accord avec toi.
    Je vois que je ne suis pas le seul à avoir détecté quelques références au Silmarillion, mais elles restent plus visibles dans la version longue du premier épisode.
    Je suis moins géné par Tauriel que par le saccage de l’histoire prè Hobbit :
    Azog mort, on ne survit pas à une décapitation, la présence de Thror à la bataille d’Azanulbizar, alors que c’est son assassinat et une certaine insulte de d’Azog qui l’a déclenchée.
    L’impression que donne P. Jackson que les nain des monts de Fer et Dain, font parti d’une autre famille de nain que les Longues Barbes.

    J’ai assez aimé par contre la transformation de la flèche noire, qui pour le compte, et quand même bien plus probable que celle de Tolkien.
    Et pour la musique, ben j’ai l’impression qu’il y a des compositeurs qui vieillisent.

    • maedhros909 dit :

      Je n’ai pas eu la « chance » de voir la version longue encore mais c’est plutôt bien même si il pas les droits de faire des références directes (c’est l’histoire des magiciens bleus dont Gandalf dit avoir oublié le nom parcequ’ils ne sont donné que dans les Contes et Légendes inachevés et que Jackson n’en a pas les droits).
      Bien vue pour les familles j’y ai pensé pendant le film mais je l’ai oublié dans le texte c’est vrai.
      Bien vue aussi pour la flèche noir qui tout comme la scène de l’évasion d’Erebor renforce le ton épique et rappel à quel point Smaug est dure à tuer en fait.

      Tu as l’air au moins aussi calé que moi si ce n’est plus (surement plus même^^ trop longtemps que j’ai pas relu), effectivement les changement à la bataille d’Azanulbizar étaient flagrants en particulier le changement de méchant. J’ai hâte de voir quelles réf sont faites au Silmarillion du coup.

      • Fánaríë dit :

        Pour ce qui est de la référence au Silmarillion, c’est clairement la nouvelle scène (version longue) qui explique l’antipathie de elfe / nain. pour les nains : ce sont les elfes qui n’ont pas payé un travail de joaillerie ; pour les elfes : les nains les ont volés. Si ce n’est pas une référence direct au sac de Doriath et à la vengeance elfique qui s’en suivi, suite au sertissage du Silmaril sur le Nauglamir.
        Et il y a aussi une ref à l’histoire d’Amroth et Niromdel, dans le rappel à l’ordre de Thranduil à Tauriel.

      • maedhros909 dit :

        Oki merci des refs, je tacherai de voir la version longue !
        Et je confirme que tu es bien plus calé que moi ^^ Jai pas relu le Silmarillion depuis qq années en plus je le sens passer^^

  2. rp1989 dit :

    Je ne suis pas très apte à juger ce film et j’apprécie ta critique toute en nuances.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s