La belle et la bête, de Christophe Gans

Publié: 20 février 2014 par maedhros909 dans Cinéma, Fantastique
Tags:, ,

la-belle-et-la-bete-2014-affiche-christophe gansDate de sortie: 12 février 2014
Durée: 1h52
Réalisé par: Christophe Gans
Avec: Vincent Cassel, Léa Seydoux, André Dussolier etc
Genre: Fantastique, Romance
Nationalité: Français, Allemand

1810. Après le naufrage de ses navires, un marchand ruiné doit s’exiler à la campagne avec ses six enfants. Parmi eux se trouve Belle, la plus jeune de ses filles, joyeuse et pleine de grâce.
Lors d’un éprouvant voyage, le Marchand découvre le domaine magique de la Bête qui le condamne à mort pour lui avoir volé une rose.
Se sentant responsable du terrible sort qui s’abat sur sa famille, Belle décide de se sacrifier à la place de son père. Au château de la Bête, ce n’est pas la mort qui attend Belle, mais une vie étrange, où se mêlent les instants de féerie, d’allégresse et de mélancolie. Chaque soir, à l’heure du dîner, Belle et la Bête se retrouvent. Ils apprennent à se découvrir, à se dompter comme deux étrangers que tout oppose. Alors qu’elle doit repousser ses élans amoureux, Belle tente de percer les mystères de la Bête et de son domaine.
Une fois la nuit tombée, des rêves lui révèlent par bribes le passé de la Bête. Une histoire tragique, qui lui apprend que cet être solitaire et féroce fut un jour un Prince majestueux.
Armée de son courage, luttant contre tous les dangers, ouvrant son cœur, Belle va parvenir à libérer la Bête de sa malédiction. Et se faisant, découvrir le véritable amour.

 

Histoire / Scénario / Script :
Les Plus:
– Comment faire pour adapter un classique des contes fantastiques déjà adapté sept ou huit fois et dont tout le monde a en tête la version de Walt Disney ? Et bien on fait comme dans ce film.
D’un point de vue purement scénaristique, les évènements et les péripéties des différents protagonistes s’enchainent bien et de façon cohérente. Je ne connais pas le livre ou la version des années 30 mais le conte a bien entendu été modernisé et a été rendu plus « réaliste » que la version de Disney. Je ne suis pas sur qu’il soit très fidèle à l’œuvre d’origine d’ailleurs, mais il existe souvent de nombreuses versions des contes, alors cela me choque moins que pour d’autres adaptations. Le film jongle habilement entre deux univers bien distincts ce qui donne un certain cachet au film. Dans le temps de la narration (Ce n’est pas le « présent » puisque Belle raconte l’histoire à ses bambins) les évènements sont sombres, maussades et tristes. La famille est pauvre, le fils a des dettes, leur fortune leur ait été volée et, enfin, le père est menacée de mort tantôt par les brigands tantôt par la Bête… Bref pas le meilleur moment de leur vie ! Dans le temps passé, lorsque l’histoire de la Bête est développée par flashbacks, les thèmes y sont plus légers. Il y a des fêtes, de l’amour et de la couleur (voire Réalisation). Ainsi le système du flashback et ces différences thématiques distinct servent selon moi le film, participent à créer une tension et ancrent le récit dans un contexte de conte.
– Les dialogues sont plutôt bons, bien écris et bien amenés. Pas grand chose à dire d’autre. J’ai beaucoup aimé les déclamations de la Bête mais sans doute était-ce plutôt lié à la voix de Cassel qu’au texte en lui-même.

Les moins:
– La romance entre Belle et la Bête a été complètement éclipsée et c’est bien dommage ! Évidement le risque d’une telle adaptation, surtout en passant derrière Disney, était de faire une romance bas de gamme, ridicule voire niaise. Mais il n’est pas si rare non plus aujourd’hui de parvenir à raconter des histoires d’amour réalistes et crédibles et le film aurait y grandement gagné en qualité en s’y penchant plus. C’est particulièrement vrai au milieu du film, où Belle visite seul le château et a des séries de flashback, où s’il avait été pensé différemment, la romance serait née. On aurait pu par exemple ajouter un personnage secondaire (car le film de Disney repose uniquement sur un chandelier, une horloge et une théière il ne faut pas se leurrer!) qui aurait pu raconter l’histoire de la Bête, la mener aux lieux des flashbacks et lui faire doucement ressentir de la compassion puis de l’amour pour la Bête. Ici Belle tombe subitement amoureuse comme par magie… étrange, et un peu ridicule.
– Cette histoire de dieu de la forêt n’a probablement rien à voir avec le conte mais là n’est pas le problème. D’abord le thème de la rédemption (celle de la Belle) qui caractérise le conte y est absent. Ok il a tué sa femme… mais pourquoi restait-elle sous forme de biche alors qu’elle savait qu’il la traquait ? Pire pourquoi se transforme telle pas quand le voit revenir dans les bois ? Bref c’est pas très logique, moins encore que refuser le gite à une sorcière comme chez Disney. Mis à part cela l’ensemble reste intéressant, essentiellement parce que l’on ne sait pas pourquoi et quand la malédiction va tomber sur le Prince. C’est probablement pour cela que l’histoire est racontée morcelée et par flashbacks, car si elle racontait d’un bloc elle ne serait pas terrible.
De plus on perd beaucoup en Imaginaire et en Merveilleux qui sont pourtant la sève d’un bon conte fantastique ! Pas la meilleure idée du monde le dieu de la forêt !
– Dans le même style les thèmes de la compassion et de l’acceptation de la différence pour la Belle qui tombe amoureuse malgré un physique repoussant sont également absent vu qu’elle tombe soudain amoureuse sans raison. Dommage au siècle de « la belle et ses princes presque charmants » un peu de philosophie n’aurait pas été du luxe.
– Il aurait été bon également de mettre un peu plus l’accent sur le méchant de l’histoire, bien trop effacé pour un conte fantastique.

Ils s'aiment ?

Ils s’aiment ?

Réalisation / Rendu visuel / Effets spéciaux :
Les Plus:
– Il faut avouer que le projet était très ambitieux et le rendu visuel est bluffant surtout si l’on considère ce qu’on a d’habitude de voir en production française pour les effets spéciaux. Globalement à part quelques gros plans flous et quelques effets un peu en dessous de ce qu’on pourrait trouver de mieux, les effets spéciaux sont plutôt jolis et bien faits. Il n’y a pas grand chose à reprocher à priori sur le rendu visuel final.
– Au niveau de la réalisation eh bien c’est vraiment bien foutu ! Je n’ai pas eu la possibilité de le voir en 3D mais je pense qu’elle devait être un peu meilleure que d’habitude. Je n’ai pas encore vu tous les films de Christophe Gans (pourtant il y en a pas beaucoup) mais j’adore son travail sur Silent Hill qui reste un excellent film d’angoisse et la meilleure adaptation de jeux vidéo en film (et de très très loin!). Ici on voit un travail de réalisation et de montage minutieux avec des plans visuels très efficaces et des transitions « pages de livre » (ou autre) très recherchées et très adaptées au film et genre du conte ! Bref Christophe Gans a bien bossé !
– Comme suggéré dans ma partie sur l’histoire, le film suit également deux tons distincts visuellement. Les flashback sont globalement colorés et lumineux et le « présent » sombre, terne et brumeux. L’effet y est donc très recherché et arrive parfaitement à ses fins !

Les Moins:
– Même si c’est justifié par l’histoire du dieu de la forêt pour moi un château « à l’abandon » ne signifie pas un château pleins de plantes et surtout pas en fleurs! C’est très étrange d’imaginer un château devenu inhabité, si ce n’est par une seule personne, dans cet état. On pourrait l’imaginer vide, décrépis, sombre, poussiéreux mais comme cela c’est assez bizarre. Je suis pas sur que ce choix de design ait été la meilleur idée du monde. Poussières oui, roses fleuries non !
– Le résultat des problèmes de l’histoire finit par se ressentir sur le rythme une peu mou au milieu, comme si Gans cherchait un moyen de contourner visuellement le vide laissé par ses scénaristes sans y parvenir. Une romance moins sortie de nul part et construite aurait été la bienvenue plutôt qu’une simple visite de château par la Belle, dommage, je suis sur que la réalisation aurait été bonne si le scénario avait été là.

Acteurs / Personnages :
Les Plus:
– Vincent Cassel bien qu’on ne le voit au final qu’assez peu est très talentueux, sa voix est prenante, puissante en enivrante quand il est en « Bête » ; il est parfait dans son rôle.
André Dussolier (le père) est également talentueux.
Le reste du casting est correct, il n’y a pas grand chose à dire, sauf que …

Les Moins:
– Je n’aime pas Léa Seydoux. Mais pourquoi elle a du succès ? Je comprend pas. Son jeu est vide, ses expressions impersonnelles et .. en fait tout est mauvais. Je sais bien que c’est un conte qui a perdu le « merveilleux » en cours de scénario mais tout de même elle pourrait avoir l’air surprise un peu des fois! Et puis quand vient l’histoire d’amour avec la Bête alors là c’est le massacre ! Aucun sentiment ne transperce l’écran, rien c’est creux, c’est vide, c’est mou. Elle tomberait amoureux d’un cailloux que le résultat serait probablement le même ! Même quand elle se blesse dans les bois pour rejoindre la Bête elle est ridicule et on n’y croit pas une seconde. Bref Léa dire à quelqu’un que tu l’aimais déjà depuis longtemps comme ça d’un coup c’est nul !
– Mais il y a pire que Léa Seydoux ! Bien pire ! Il y a les sœurs de Belle ! Avec en tête de liste Audrey Lamy qui est ridicule à souhait et qui sous-joue gravement. Je suppose que ces deux personnages sont volontairement comiques mais de là à être aussi mal interprétées…

Bande Originale / Bruitages :
Les Plus:
– Les bruitages sont correctes et les incrustations sonores de qualité. On peut guère dire grand chose d’autre.
– On ne peut pas dire que la musique soit exceptionnelle mais elle reste de qualité dans le genre « fantastique/merveilleux ».

Les Moins:
– Sans doute quelques décalages entre la musique et l’action en cours. C’est dommage de pas mettre un thème épique quand c’est épique et sombre quand c’est sombre quand même.
– Le générique réellement mauvais à pleurer, surtout ne pas rester pour l’écouter. (MAJ: Apparemment il s’agit du gagnant du dernier The Voice.. bah c’est pas brillant hein!..et on se demande pourquoi il est là heiinn…)

Le château d'un Druide des forêts ou d'un Faune oui... mais de la Bête ?

Le château d’un Druide des forêts ou d’un Faune oui… mais de la Bête ?

Debrief du film:
En bref un film tout de contraste !
D’une audace et d’une ambition démesurée pour une production française, le film ne parvient pas à être convaincant. Pour le visuel et la réalisation Christophe Gans parvient à rendre le film brillant, crédible et intéressant mais le scénario de romance éclipsé et le choix douteux de certains acteurs par la production laisse perplexe (le grand-père de Léa Seydoux produit le film…). Des personnages auraient mieux fait de ne pas exister et d’autres auraient bien mérités quelques scènes en plus.
Le pari de moderniser le conte en le rendant plus « réaliste » n’est réussi que partiellement (et surtout réussi visuellement) car le méchant est effacé et l’intrigue partagée entre le « présent » de la Belle et le « passé » de la Bête. Le scénario est faussement sérieux simplement par omission de la romance entre les deux protagonistes. Le tout manque cruellement d’imaginaire et de merveilleux, sève principale d’un conte !
Un bon film, ambitieux, divertissant et bien fait mais qui ne comble pas les attentes ni d’un conte ni d’un très bon film.
Note: 14/20

Advertisements
commentaires
  1. cora85 dit :

    Je vais aller le voir samedi !

  2. rp1989 dit :

    J’avoue que même le visuel du film ne m’a pas trop plu (un peu trop d’images de synthèses).
    J’aurai aimé que ce conte soit traité au cinéma autrement.

  3. clairebelgato dit :

    dommage ! le film aurait pu être une tuerie si l’histoire avait été mieux construite ! comme quoi les belles images ne font pas tout !

  4. ricola dit :

    tu confirme ce que je penser au niveau de vincent Cassel…j’adore ce mec,très talentueux ! Je persiste à dire qu’il aurait était magnifique dans un Arsène Lupin ou un autre rôle de maitre voleur,il mélange toujours cette classe à la française avec pourtant des expressions froides la plus part du temps,très sur de lui comme mec je trouve.Il me tarde de mettre la main sur le film pour me faire ma propre idée ! Bon blog soit dit en passant qui mélange divers passions que j’affectionne moi aussi tout autant ! Je garde de coté 😉 Bonne continuation à toi et Merci d’être passé chez nous ! « Ric01a »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s