Warhammer 40.000: Les anges des ténèbres, de Gav Thorpe

Publié: 13 avril 2014 par maedhros909 dans Littérature, Science-Fiction
Tags:, , ,
Bonjour Monsieur !

Bonjour Monsieur !

Depuis la fondation de leur légion à l’aube de l’Imperium, les Space Marines du chapitre des Dark Angels sont estimés par ceux qu’ils protègent, et redoutés par leurs ennemis.
Implacables et obstinés, vigilants et zélés dans la poursuite de leurs buts, leur loyauté est au-delà de tout soupçon ; leur foi, presque fanatique. Mais il n’en fut pas toujours ainsi…

Depuis dix mille ans, les Dark Angels gardent un terrible secret, celui d’un acte si odieux et déshonorant qu’il menace tout ce qu’ils chérissent, et pourrait aujourd’hui encore provoquer leur damnation. Pour le Chapelain-Interrogateur Boreas, l’horreur de cette époque va se révéler peu à peu tandis qu’il découvre la limite ténue qui sépare ses croyances de celles des traîtres qu’il pourchasse.

 

 

Un nouveau roman de la licence Warhammer 40 000 ajouté à ma liste de lecture ! Cette fois le sujet principal (et unique) est le chapitre des Dark Angels, charismatique et populaire parmi les joueurs du jeu de figurines !

Niveau scénario on y trouve de  nombreuses d’informations sur les Dark Angels bien sur, mais également sur les évènements de l’Hérésy d’Horus et le Primarque des Dark Angels, Lion El’Jonson.  On y apprend également comme se déroule une partie du recrutement des initiés Space Marines. Toutes ces informations sont de bonnes qualités mais donnent au livre un aspect un peu élitiste, presque réservé aux fans et aux initiés de l’univers de Warhammer 40 000. C’est un peu dommage.

Le chapitrage est très intéressant avec un développement de deux histoires en parallèle, qui en plus ne se passent pas au même moment. Je considère presque qu’une moitié de l’ouvrage est un flashback géant et ne relate que les souvenirs du personnage principal de l’histoire qui se déroule dans l’autre moitié des chapitres. J’aime assez ce système de narration même si au final il n’y a que très peu de liens entre les deux histoires ce qui est plutôt dommage.

Enfin niveau style la lecture fluide et de bonne qualité, comme souvent du reste pour les livres de cette licence (je les soupçonne d’être plusieurs à chaque fois, ou du moins de travailler ensemble comme pour l’Heresy d’Horus). Il se lit sans aucun ennui et ce malgré la très faible quantité de combat et d’action, oubliées au profit de l’immense proportion de dialogues et d’interrogatoires.

Un bon ouvrage Warhammer 40 000 mais un peu en demi-teinte. Ses forces: une lecture fluide et une construction intéressante, des interrogatoires et peu de combats, un chapitre et des personnages ultra-charismatiques et beaucoup d’informations plutôt « rares » et très intéressantes pour l’univers. Ses faiblesses: un peu élitiste et manque de cohérence générale en tant qu’ouvrage unique.
Note: 14,5/20

Advertisements
commentaires
  1. rp1989 dit :

    C’est vrai qu’il semble faire référence plus à l’univers que d’autres.
    Ce que j’aime avec ton blog, c’est qu’on sent que tu es passionné par ce que tu racontes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s