Batman: Un long halloween, de Tim Sale et Jeph Loeb

Publié: 23 juin 2014 par maedhros909 dans Comics et Romans Graphiques, Littérature
Tags:, , , , , ,

Batman_Un_long_Halloween loeb sale

 

Scénario: Jeph Loeb
Dessinateur: Tim Sale

Batman se retrouve confronté à un serial killer qui commet des crimes violents en suivant le calendrier des fêtes nationales.

Dans une Gotham City réduite à feu et à sang et gouverné par la mafia le justicier masqué risque de rencontrer le pire de ses ennemis costumés.

Un halloween hallucinant …

 

Nous voilà de retour dans l’univers DC Comics avec cette fois-ci l’arc narratif « Un Long Halloween » (qui est suivi de « Amère Victoire ») ! Le moins que l’on puisse dire c’est que, à la fois pour les dessins que pour l’intrigue, cela n’a rien a voir avec ceux que j’ai lu jusque là. Totalement différent et pourtant au moins aussi bien que les autres… c’est peut-être cela la plus grande force des Comics Batman (ou DC?) que j’ai lu jusqu’à présent!

Comme un bon présage à la lecture l’édition UrbanComics annonce de base la couleur et marque fièrement que la préface de l’ouvrage est constituée d’une interview de Christopher Nolan réalisée quelques mois avant le tournage de The Dark Knight. Et cela semble bien justifié vu que l’histoire d’un Long Halloween a grandement inspiré le film (et une partie de l’opus d’avant aussi) dans ses thématiques et dans les relations qu’entretiennent certains personnages entre eux.

C’est donc par l’histoire que je vais commencer.
Le Comics, publié en 1996, a plus que fortement influencé Nolan. En effet dans cet arc Gotham est vue sous un angle « polar » / « film noir ». La pègre et la mafia règnent en maître dans les rues même si Batman a déjà fait surface depuis quelques temps. Alors que les complots entre les différentes familles de mafieux sèment le trouble dans la ville, Batman, Gordon et Harvey Dent coopèrent chacun dans son domaine, comme un triumvirat, pour mettre fin à la corruption et au chaos. C’est alors qu’apparaît le tueur en série « Holliday », qui tue le jour des grandes fêtes, et qui va causer des dommages irrémédiables à la ville.
Le traitement et l’avancé de l’intrigue est très proche du ton donné dans le Dark Knight, les thèmes sont sérieux, noirs et ultra-réalistes. C’est presque plus un policier noir ou un thriller qu’un Batman. De plus, comme dans le film, un des personnages va beaucoup évoluer.
C’est donc une nouvelle Gotham qui s’offre au lecteur et je me demande si ce n’est pas également ça la force des Comics Batman: la ville dévoile toujours une facette différente selon les auteurs, toujours sombre mais jamais identique. Tantôt elle sera mystérieuse et influencera Batman, tantôt corrompue comme dans les meilleurs polars noirs, tantôt elle sera le théâtre muet des actions de certains personnages forts etc… Bref !
Pour ce qui est du reste de l’histoire elle est très longue (plus de 400 pages!) ce qui est très appréciable, les indices s’accumulent, les fausses pistes aussi, la tension est palpable et elle ne se démonte pas, même dans les dernières pages alors que tout semble jouer. Une intrigue bien ficelée quoi. Magnifique !

Venons-en aux dessins. Comme il se doit rien à voir encore une fois avec les autres dessinateurs. Il n’y a qu’à voir la couverture et la comparer aux autres pour comprendre. Le style est ultra épurée, sombre, tout en ombre et en lumière, parfois même on ne fait que « distinguer » Batman. Il calque à la perfection à l’univers voulu et à l’intrigue « polar » du volume et en plus change des carcans habituels. C’est assez inattendu visuellement mais très appréciable et assez génial vu le contexte des dessins ! J’émettrai juste quelques réserves sur certains visages et gros plans, ainsi que sur l’hideux (et devenu culte) costume de Catwoman !

En bref donc un excellent volume de Batman qui fut un des piliers d’inspirations de Nolan pour ses trois films ! Intrigue en forme de polar et sombre à souhait, visuellement sobre et intense. Incontournable !
Note: 17/20

Publicités
commentaires
  1. […] directe de l’arc narratif "Un Long Halloween" et conçue par les mêmes scénariste et dessinateur, Amère Victoire est un peu moins […]

  2. rp1989 dit :

    C’est sympa de lire le comics qui a inspiré le film de Nolan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s