La Brigade Chimérique, de Guess, Lehman, Colin et Bessonneau

Publié: 25 juillet 2014 par maedhros909 dans Bande Dessinée, Fantastique, Littérature
Tags:, , , , , , , , ,

brigade_chimerique_Atalante lehman colin gess bessonneauDessinateur: Guess
Coloriste: Céline Bessonneau
Scénaristes: Serge Lehman, Fabrice Colin

Ils sont nés sur les champs de bataille de 14-18, dans le souffle des gaz et des armes à rayons X. Ils ont pris le contrôle des grandes capitales européennes. Par-delà le bien et le mal. Les feuilletonistes ont fait d’eux des icônes. Les scientifiques sont fascinés par leurs pouvoirs. Pourtant, au centre du vieux continent, une menace se profile, qui risque d’effacer jusqu’au souvenir de leur existence.

L’entre-deux-guerres en Europe. Chaque capitale est sous la protection parfois autoritaire d’un surhomme. Le Docteur Mabuse, doté d’un pouvoir d’hypnose des foules, étend sa domination à l’Est. Le Nyctalope, nouveau protecteur de Paris depuis la disparition de Marie Curie, ne sait sur quel pied danser. Irène et Frédéric Joliot-Curie, de l’Institut du Radium, se préparent, quant à eux, à la Résistance. Avec l’aide de Jean Séverac, soldat traumatisé par la Première Guerre mondiale, ils se mettent en quête de l’énigmatique Brigade Chimérique, qui aidait en son temps Marie Curie.

 

Uchronie fantastique ? Steampunk ? Dystopie ?
La Brigade Chimérique, oeuvre originale française, c’est un peut tout ça à la fois pour notre plus grand bonheur ! Mais alors avec tous ces termes barbares… quel sont l’univers, le contexte et le genre littéraire de la Brigade Chimérique?

Commençons avec le postulat de base de l’oeuvre: l’absence du Super-Héros français (et même européens) crédibles, sérieux et originaux. Les auteurs ont déploré le vide dans ce genre et ce malgré toutes les tentatives de création malheureuses car bien trop copiées ou parodiées des personnages américains DC ou Marvel. Pour combler ce vide ils se sont réunis et ont créé la Brigade Chimérique !
Mais attention! Super-héros oui, mais avec des thématiques et des préoccupations bien françaises et européennes! Et pour illustrer cela rien de mieux qu’un fond historique riche. Mais pas n’importe lequel, une période à la fois forte visuellement, mouvementée politiquement et riche en « intrigues »: l’entre-deux-guerres européen et l’approche sournoise de la seconde guerre mondiale.

A partir de là on navigue quelque part entre le Steampunk et l’Uchronie fantastique dont le point de départ serait la première guerre mondiale, cause officielle de l’apparition des Surhommes. Une uchronie, pour rappel, signifie que l’histoire réelle est modifiée à partir d’un événement fictif précis et en général de nature fantastique.
Et en effet ici tous les grands événements politiques, sociaux et militaires sont affectés par l’apparition des « Surhommes » en 14-18, élément déclencheur de l’Uchronie. On retrouve par exemple l’Espagne en proie à une guerre civile initiée par un surhomme en lieu et place de Franco. De même l’URSS (jamais nommée telle quelle) est sous la coupe de « Nous autres » prônant plus ou moins les mêmes valeurs que le communisme stalinien et ne voulant pas des Surhommes. Enfin en Europe centrale le Docteur Mabuse (ou M, en référence au film de Fritz Lang) dévoile peu à peu ses plans qui vont finalement mener au IIIe Reich. Voilà donc pour l’aspect (très fort) de l’Uchronie Fantastique dans la BD.
D’autre part, comme le signale l’excellent Guide Steampunk d’Etienne Barillier, souvent la frontière entre Uchronie et Steampunk en tant que genre littéraire est très étroite, voire totalement inexistante, les genres étant parfois entremêlés. Le Steampunk, dans sa version classique, étant une forme d’Uchronie liée entre autre au développement des machines à vapeur à un instant T, cela semble tout à fait normal. Dans la Brigade Chimérique donc le Steampunk ne saute pas forcément aux yeux tout de suite mais est tout de même bien présent. On trouve en arrière plans des Surhommes: des zeppelins, des machines étranges, des véhicules à force gyroscopique, des robots etc. Autant de « classiques » caractéristiques du Steampunk! Du reste Etienne Barillier cite la Brigade Chimérique dans son super Guide.

Enfin, même si j’en reparlerai pour l’histoire, les thèmes abordés et les intrigues politiques internationales dans lesquelles sont impliqués les protagonistes en font selon moi également une Uchronie dystopique sombre et finalement assez réaliste sur le fond « social et politique ».
Tout ce mélange de références historiques, de steampunk, de fantastique, de thèmes forts etc font que très rapidement après seulement quelque pages le lecteur est complètement plongé dans cet univers alternatif. Le contexte, l’univers et l’ambiance (tant visuelle que scénaristique) donne à la Brigade Chimérique un environnement instantanément riche, profond, passionnant et prenant qui ne laisse pas indifférent! C’est le principal atout de la BD: l’originalité, l’ambiance et la profondeur du contexte ! L’univers est quasi parfait et donne très envie (pour moi du moins) de se plonger dans le Jeu de Rôle éponyme afin d’avoir d’autres informations et même de donner vie à ses propres idées.
Voilà pour la présentation général de l’oeuvre !

Nazi-zeppelin

Parlons maintenant de l’histoire et du scénario!
Comme je l’ai un peu suggéré au dessus, l’intrigue et l’histoire font également des points forts de la BD! La vie des personnages et l’Histoire avec un grand H se mêlent, s’entrelacent et mènent à un nombre conséquent d’interrogations, de pistes, de fausses pistes etc. L’intrigue donc est magnifique et tient le lecteur en haleine jusqu’à la fin!
La fin d’ailleurs est superbement bien trouvée, glauque à souhait, et en complète cohérence avec l’univers sombre de la Brigade Chimérique! Peut-être qu’elle ne plaira pas à tout le monde mais à mes yeux elle est extrêmement originale et vraiment très marquante (et des fins ambiguës c’est assez rare pour être signalé!). Cette fin d’ailleurs appuie mon idée quant au caractère un peu dystopique de la BD car les messages donnés sont plutôt pessimistes / réalistes quant à l’évolution de cet univers uchronique.

Passons aux petits reproches. D’abord la présence d’un peu trop de flashbacks à mon gout et surtout apparaissant un peu aléatoirement (voir plus loin pour la mise en page). Pour l’histoire je n’ai pas eu forcément toutes les réponses que j’attendais et cela me frustre légèrement. Peut-être était-ce voulu, peut-être était-ce lié à un nombre de pages limité, en tout cas j’ai très envie de lire le JdR pour voir si j’en apprends plus sur certains points restés obscures dans la BD.
Enfin je trouve que beaucoup de personnages sont assez peu développés. Que ce soit des antagonistes que l’on voit à peine apparaître comme La Phalange (le Franco espagnol) ou Gog (la version fantasmée de Mussolini), des protagonistes comme Félifax ou des « neutres » comme le Nyctalope, on ne sait souvent pas grand chose du passé des personnages, de leurs actions etc. Peut-être encore une fois est-ce un choix volontaire ou une contrainte éditoriale et une nouvelle fois mais c’est un peu dommage je trouve.

Parlons maintenant des dessins et de la mise en page.
De ce côté je suis un peu mitigé, je ne sais pas quoi penser exactement et encore moins comment l’exprimer car je suis parfait néophyte en dessins.
D’un côté il y a des magnifiques plans larges, des couvertures sublimes pour les volumes et le visuel Steampunk / Fantastique est parfait. Les dessins sont beaux et l’ambiance visuelle colle parfaitement à l’intrigue et au contexte.
D’un autre côté je trouve certains « gros plans », certaines planches trop « crayonnés », un peu flou, aux contours pas forcément lisses et nets. J’ai trouvé ça particulièrement vrai pour certains visages.
Enfin certains mises en page, en général celles liées aux flashbacks sont, à mes yeux, un peu poussives et surchargées. Disons que sur une même page il y a quelques fois un peu trop de vignettes/cases. Et si en plus celles-ci alternent flashback et présent côte à côte c’est un peu compliqué à suivre (pour moi qui lit peu de BD) même si je comprend qu’elles aient été monté par pur effet de style reflétant ainsi le trouble du personnage qui a ses souvenirs.

Sousmarindef

En bref, la Brigade Chimérique est une oeuvre Steampunk / Uchronique Made in France, à l’univers riche et originale, à l’ambiance sombre et prenante et au contexte profond et bien pensé! A n’en pas douter que les auteurs ont parfaitement rempli leur mission de créer des Super-Héros à la française intéressants et non des copies ou des caricatures d’autres. Malgré quelques petits défauts visuels ou concernant le développement des personnages, la BD est d’une très grande qualité et transporte rapidement et efficacement les lecteurs dans cet univers!
Une oeuvre à lire au plus vite !
Quel rêve cela serait, après le portage en Jeu de Rôle, de voir un jour un portage en film ou mieux en série TV moderne. En plus de faire découvrir au grand public autre chose que la soupe française habituelle, une telle adaptation pourrait surfer sur la vague super-héros du moment tout en restant originale… On peut rêver ! (Messieurs les producteurs au boulot!)
Note: 17,5/20

Advertisements
commentaires
  1. rp1989 dit :

    Une bande-dessinée dans laquelle je devrais me plonger, que ce soit pour l’époque à laquelle l’histoire se passe et cette même histoire, qui semble très intéressante!

  2. […] adapté de la BD française éponyme, le JdR « La Brigade Chimérique » (aux Editions Sans Détour) place les […]

  3. […] La Brigade Chimérique, de Guess, Lehman, Colin et Bessonneau […]

  4. […] une oeuvre littéraire Steampunk. J’avais bien lu Le Guide Steampunk et la très bonne BD La Brigade Chimérique, mais de roman jamais. Et la conclusion est que je suis très mitigé sur Léviathan. Mitigé et […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s