Lucy, de Luc Besson

Publié: 10 août 2014 par maedhros909 dans Action, Cinéma, Fantastique, Science-Fiction
Tags:, , , , ,

Lucy luc besson scarlett johanssonDate de sortie: 6 août 2014
Titre original: Lucy
Durée: 1h30min
Réalisé par: Luc Besson
Avec: Scarlett Johansson, Morgan Freeman, Min-sik Choi etc.
Genre: Action, Fantastique, Science-Fiction
Nationalité: Français

Lucy est une jeune femme vivant à Taipei, dans un monde où l’homme n’utilise que 10% des capacités de son cerveau.
Prise dans un guet-apens par la mafia coréenne, elle est contrainte de faire la « mule » pour des trafiquants de drogue, mais elle absorbe accidentellement une partie de la substance expérimentale qu’elle transporte.
Cela décuple ses facultés psychiques

 

Histoire / Scénario / Script :
Les Plus:
Le scénario de Lucy est sans doute le point qui lui sera le plus reproché d’un coté par les pseudo-intellos/bobos du 7ème Art français (ou étranger) et de l’autre par les « geeks » les plus prétentieux qui pensent tout savoir parce qu’ils connaissent les classiques de la SF et donc forcement « au-dessus » du reste du monde. Les premiers reprocheront à Besson son absence de faits scientifiques, ses excentricités et l’accuseront de faire de l’argent avec des films bébêtes et grand public. Les seconds crieront au scandale d’une histoire trop vide, pas assez exploitée, pas assez intellectuelle par rapport à tel ou tel autre film compte tenu du postulat de base plutôt original et ambitieux. Et les deux groupes ont tort sur le film.
Bien sur, l’histoire est loin d’être parfaite et est remplie de petites incohérences. Bien sur que la fin est un peu étrange et vague. Bien sur aussi qu’un tel concept est si puissant qu’il est là bien sous exploité et pourrait facilement faire l’objet de plusieurs films.
Mais tout cela n’a que peu d’importance quand on mesure la portée de la réalisation. Ce film est une production française bordel! On ne parle pas de réalisateurs français expatriés aux US là, on parle d’un film 100% frenchy tourné ici bas loin d’Hollywood et se payant le luxe d’avoir d’acteurs internationaux, d’effets spéciaux convaincants, d’une sortie mondiale etc. C’est déjà un petit miracle en soi d’avoir un film de divertissement et de SF français de cette qualité! Pour vous donner une idée TF1 production récemment c’est en autre: Supercondriaque, Barbecue, Jamais le premier soir, Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu… On est loin d’un scénario poussé et encore moins du films fantastique ou SF! Et puis il y a tous les autres comme Les trois frères 2 et tous les films bons marchés américains de type comédie romantique. Critiquer à outrance un bon film des productions originales de Besson ou d’autres revient à signer un chèque à Dany Boon et Kad Merad pour leur prochain film préformaté pour TF1, pour la médiatisation des masses et qui sera sans aucun intérêt cinématographique.

Je reviens au scénario de Lucy. A mon sens et malgré ses défauts, il reste tout à fait honorable pour un film de fantastique qui s’attaquent tout de même à un sujet bien complexe pour le monde d’aujourd’hui: l’intelligence humaine. Si on le compare avec des films étrangers du même genre le scénario reste bien en dessus de la moyenne des blockbusters hollywoodiens classiques. Bien sur, on est loin du Transperneige, de Brazil, de l’Armée des 12 singes… mais tellement au dessus de Transformers ou même de beaucoup films de super-héros comme Avengers ! (aussi bon soit-il pour ce dernier).
Bref. Le film donc traite assez intelligemment son sujet et reste « convaincant » même quand il part dans tous les sens ! Il ouvre pas mal de questions implicites, se permet des petits tacles à la société de consommation et même une petite morale bien sympathique sur l’importance de la connaissance et son partage. Les « réponses » n’ont pas a être donnée dans le film, ça serait comme prémâcher l’information. Chacun doit y comprendre ce qu’il peut (ou non) et se baser sur les interlignes « philosophiques » du film. L’importance de la connaissance et son partage avec autrui.. on ne peut quand même objectivement dire que les interlignes du films sont vides de sens avec ça comme fond!

Les moins:
– Le coup de la drogue est pour moi un « prétexte » à l’action un peu trop visible et grossier. Cela m’a même un peu gêné pour être honnête que tout cela vienne d’une « simple » drogue. J’aurai peut-être préféré une autre amorce, peut-être moins manichéenne aussi.
– Un nombre tout de même très important de petites incohérences. Je ne vais pas parler d’incohérences scientifiques sur l’utilisation du cerveau car cela serait stupide. D’abord pour m’y connaitre un peu le cerveau est un organe bien flou pour les scientifiques même aujourd’hui et je doute qu’aucune certitude soit envisageable quant à ses capacités réelles ou l’utilisation qu’on en a. Ensuite tous les films de genre ont des incohérences scientifiques monumentales de StarWars à 2012 en passant par Jurassic Park et IronMan2 tous déballent des énormités scientifiques qui font sourire alors à quoi bon?
Le problème vient surtout de l’accroche de la drogue selon moi. Pourquoi le drogué du début ne devient pas super intelligent? Quel effet a eu la drogue sur lui alors, parce que vendre une drogue mortelle dès la première absorption c’est pas très rentable? Pourquoi Morgan Freeman, poussé par la science, n’en prend pas aussi pour devenir comme Lucy (en plus il est assez âgé il aurait pu considérer que c’était mieux de finir omniscient que sénile)? Pourquoi le coréen ne prend pas de la drogue pour avoir des capacités similaires et la tuer plus vite? Il n’a quand même pas produit que 4 petits sachets de drogue alors qu’il l’exporte? etc.
– Effectivement le concept de base est sous-exploité. A défaut de le rendre plus complexe en terme de contenu (ça ferait une perte de rythme et c’est tout de même un film d’action aussi) 15 minutes de plus auraient été cool. Besson aurait pu parler un peu plus de ce que Lucy apprend de concret sur la vie (la sienne et en général) tout au long du film, il aurait pu montrer un peu ce qui se passe après pour le personnage de Freeman ou même imaginer comment elle elle se voit quand elle est devenue omnisciente. Bref même si je pense pas que cela nuise réellement au scénario en lui même pour les raisons évoquées plus haut bien entendu mon âme de passionné aurait adorer en savoir plus!
– Pour finir, la fin que je trouve un peu « vague » sur le message qu’elle veut faire passer. Tout le long du film on parle de la transmission des connaissances comme objectif de vie (ce qui est une très bonne « morale » pour le monde moderne) mais ne sachant pas exactement ce que Lucy a appris ni ce que contient la SUPER clé USB difficile de s’identifier au message et savoir quoi transmettre, à qui et comment.

 

Réalisation / Rendu visuel / Effets spéciaux :
Les Plus:
– Le grand Besson du 5ème Élément a encore frappé ! Des plans époustouflants, des images magnifiques, une montée en puissance au niveau du rythme et des effets visuels géniaux… Bref la totale! Et tout cela made in France, filmé à Paris etc. Comme quoi on peut faire tout ça nous aussi pour peu qu’on ait suffisamment d’argent de côté! Je vous renvois à la rétrospective du youtubeur Durendal pour comprendre comment Luc Besson a trouvé les fonds de production du film et pourquoi donc il serait bien dommage de critiquer Lucy qui est de grande qualité par rapport aux productions moindres destinées à rentabiliser les studios.
– Après la montée en puissance de Lucy durant tout le film, la séquence de fin arrive et plonge le film dans de la SF poussée à fond. Toute la scène est bluffante et clôt parfaitement le film.
– Les écrans noirs qui apparaissent régulièrement pour indiquer à combien de pourcentages Lucy utilise à présent son cerveau sont bien pensés. Leur présence cadre les scènes. Ils font office à la fois de transition, de « chapitrage » (à la Tarentino) et sont prédominants dans le rythme du film. On « voit » par un simple nombre où elle en est et à quelle vitesse elle évolue.

Les Moins:
– Evidemment beaucoup d’effets visuels sont inspirés d’autres films mais bon on ne peut pas réinventer le ralenti non plus.
– Même si j’admire l’idée de mise en scène et la métaphore filée sur le comportement animal de l’espèce humaine je n’ai pas été spécialement conquis par les images d’animaux. Peut-être qu’il y en avait un peu trop ? Pour moi l’image de la souris aurait suffit à comprendre la situation de Lucy dans l’immeuble pas besoin du reste. Quelques autres images par ci par là auraient pu compléter mais toute l’action de chasse du fauve c’était peut-être un peu trop.

 

Acteurs / Personnages :
Les Plus:
– Morgan Freeman toujours au top niveau, absolument génial, acteur incontournable même dans ses seconds rôles !
– Il faut avouer que Scarlett Johansson (que je n’aime pas trop pourtant d’habitude) joue remarquablement bien. Sans doute que quand on ne lui donne pas qu’un rôle de potiche ou qui implique forcément de voir sa poitrine ou son cul en gros plan (hein Avengers!) elle montre plus ses vrais talents d’actrice !
– Amr Waked, que je découvre avec Lucy, m’a assez convaincu en flic soumis à Lucy mais comprenant son innocence et son « importance ».

Les Moins:
– L’acteur coréen que je trouve un peu en dessous du reste du casting. Je l’aurai préféré un peu plus psychopathe peut-être « à la Oldman », moins prévisible, plus lunatique. L’acteur en lui même me semble un peu fade à cause de son personnage.

 

Bande Originale / Bruitages :
Les Plus:
– Eric Serra je t’aime! Le mythique compositeur de Luc Besson est de retour et en force! Les bandes-originales cultes du Grand Bleu, de Léon, du 5ème Élément parlent forcément à la plupart des gens. Ici rien à dire il pousse très loin sa recherche artistique, mixe d’électro/pop et d’orchestration classique selon les moments et livre des thèmes parfaitement synchrones au film et d’excellentes qualités. Pas sur qu’on les retienne autant que ceux précédemment cités mais bon.
– J’ai eu la chance de le voir en VO et d’avoir pu apprécier le coréen laissé en coréen et le français en français. Merci.

Les Moins:
– Rien à dire.

lucy-movie-scarlett-johansson

Debrief du film:
Non sans quelques imperfections, incohérences et sous-exploitations de concepts, Luc Besson signe avec Lucy un grand film de SF et d’action. Le film est digne d’un blockbuster américain tant avec un visuel bluffant qu’avec une réalisation rythmée, magnifique et parfois même audacieuse. Il se permet aussi un scénario, même imparfait soit-il, au dessus de la moyenne du genre et aux messages implicites intéressants. Les acteurs sont très bons en particulier Scarlett Johansson qui peut « s’exprimer » là plus que dans beaucoup d’autres films. Enfin la musique d’Eric Serra est parfaite comme on l’aime. Bref Lucy est un excellent film de divertissement grand public de SF et d’action qui se permet de voler un peu plus haut que la masse des films de flingues tintés d’un léger fond SF classiques. Et tout ça en étant 100% français! Il ne révolutionnera pas le cinéma de genre qui compte d’autres titres bien plus forts mais peut-être fera t’il évoluer la production française encore bien trop cantonnée à des films d’auteur dépressifs ou des comédies aussi plates que sans intérêt. Une concurrence à Hollywood (et l’omniscient Disney) est-elle lancée?
Note: 16/20

Publicités
commentaires
  1. blueedel dit :

    J’aime ta conclusion sur le cinéma français à laquelle j’adhère totalement.
    Concernant le film en lui même, j’étais très tentée… Je vais donc essayer d’aller le voir pendant que mes gnomes sont absents ! Je suis tentée et ta critique me titille suffisamment pour que je me laisse faire 😉

    • maedhros909 dit :

      Merci 😉 Il est vraiment très sympa !
      J’ai continué d’en parler ce soir avec d’autres personnes qui ont presque les mêmes avis que moi (y compris les 15 minutes en plus qui aurait pu être ajouté).
      Je te conseille la chaîne Durendal si tu la connais pas elle fait partie de ces supers chaines YouTube très intéressantes sur le ciné ou autre (faudrait que je fasse une liste tiens). Je suis pas toujours d’accord avec lui mais il explique super bien et dans le cas de Lucy les rouages de la production française sont importants pour peut-être apprécier encore plus le film une fois remis dans le contexte du ciné de l’hexagone.

  2. cora85 dit :

    J’ai envie de le voir !
    J’aime le cinéma français , et le « Léon » de M.Besson m’a touchée !
    Ondine

  3. rp1989 dit :

    J’ai beaucoup aimé ce film, un bon divertissement qui se permet de nous faire un peu réfléchir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s