The Dark Knight Returns, de Frank Miller, Klaus Janson et Lynn Varley

Publié: 26 août 2014 par maedhros909 dans Comics et Romans Graphiques, Fantastique, Littérature
Tags:, , , , , , , , ,

the-dark-knight-returns-cover

 

Scénario et Dessin: Frank Miller
Encrage: Klaus Janson
Couleurs: Lynn Varley

Des années après avoir pris une retraite forcée, Bruce Wayne est devenu un quinquagénaire aigri et porté sur l’alcool.
Mais la plongée de Gotham City dans le crime et le désespoir va le pousser à redevenir le justicier Batman.
Traqué par la police et le gouvernement, le Chevalier Noir va mener sa dernière horde sauvage

 

 

Le Chevalier Noir est de retour avec cette fois ci encore un immense classique de l’univers DC Comics et même des Comics tout court, le bien nommée The Dark Knight Returns du génial Frank Miller!
Pour les quelques uns qui auraient loupé les dix dernières années d’adaptation cinématographique de Comics, BD et romans graphiques, Frank Miller fait parti de ses artistes presque incontournables du genre et ce pour plusieurs raisons. D’abord la qualité générale de la plupart de ses œuvres papiers (dessins et/ou scénario). On peut citer en vrac cet ouvrage mais également Batman Year One, Dardevil, 300, Sin City, Robocop et Spawn. Deuxième raison, Frank Miller est un artiste très polyvalent et a des rôles capitaux dans les adaptations ciné de ses propres ouvrages. On le retrouve tantôt scénariste (Robocop3, Sin City 1&2), producteur, producteur exécutif (300) voire même réalisateur avec son ami Robert Rodriguez pour Sin City et seul pour The Spirit. Même si on trouve quelques « faiblesses » dans tout ça en particulier les films The Spirit et Robocop 2, Miller reste surtout connu pour son bébé Sin City et son travail très profond sur Batman. Allons-y donc !

Côté Scénario on est là devant un pure chef d’oeuvre d’originalité, de réflexion et d’intrigue.
Batman est plus que jamais un paria désapprouvé par le monde entier, les autorités bien sur même aussi une grande partie de l’opinion publique. Les messages politiques et sociaux sous-entendus par le Comics sont extrêmement puissants et virulents. La dystopie générale qu’est Gotham City est devenue un enfer où personne ne réagit à rien, où le mal a gagné et où les médias représentent la désinformation incarnée. Le gouvernement des USA est occupé à mener une guerre froide devenue ouverte et ne tolère plus aucun Super-Héros à l’exception de Superman utilisé comme « marionnette » par le président.
Après la mort du deuxième Robin et le passage de la quarantaine, Bruce Wayne s’est rangé, Batman a disparu et Gotham a sombré. Dix ans plus tard, le milliardaire prend des risques inutiles tant il s’ennuie et est surtout hanté par sa double personnalité. Bruce Wayne apparaît ici plus sombre et dévasté que jamais, il boit, il est aigri, coléreux et se désintéresse même de sa ville ; avoir rangé son costume le rend fou. Quand il finit par céder et revenir, il est rongé par la morosité et le dégoût et n’a plu autant de scrupules qu’auparavant. Le travail autour du personnage de Batman est absolument parfait. Tellement réaliste, tellement saisissant et tellement juste quant au futur de la ville une fois le Chevalier Noir parti à la retraite. Les autres personnages ne sont pas en reste non plus en particulier Double-Face et le Joker eux-aussi soumis à leur destin et dictés par leur personnalité complexe. On retrouve également Gordon, Alfred et même un certain Oliver Queen.
La montée en action crescendo est ressentie tout le long du Comics car Batman redevient lui-même malgré la fatigue et les meurtrissures de son corps. Comme dans les autres Comics il y a quelques « méchants » particulièrement bien choisis dont le magnifique retour du Joker, comme il se doit toujours dans l’ombre de Batman. L’apothéose finale est absolument incontournable avec l’inévitable combat entre le Chevalier Noir et Superman venu tenter de le convaincre de retourner en retraite ou à défaut le neutraliser.
Bref en (seulement) 200 pages il y a bien suffisamment de concepts, de messages, d’intrigues, de sentiments, de combats et même d’humour (souvent noir) pour contenter n’importe quel lecteur.

Côté Dessins c’est un peu plus compliqué.
L’ouvrage est globalement un plus difficile à lire que les autres Comics Batman que j’ai jusqu’à présent croisés. Cela est du en majeure partie à un enchaînement parfois hasardeux des vignettes et des tableaux. Parfois il y a un peu trop d’actions en simultanée et on pourrait s’y perdre si on ne fait pas attention.
D’un autre côté ce découpage un peu fouillis est la plupart du temps lié à l’utilisation massive des journaux télévisés de Gotham et ce pour glisser en général une critique de la désinformation médiatique, une satyre socio-politique ou simplement exprimer le mépris des gens pour Batman. On ne peut donc qu’apprécier ces vignettes même elles rendent la narration un peu confuse.
Le style graphique en lui même est très sombre, aux couleurs pâles et atténuées et convient parfaitement à l’univers du Chevalier Noir. J’ai plus de mal avec l’aspect « crayonné » des dessins dans les BD mais dans ce cas présent cela ne m’a pas trop gêné.

darkknightreturns

En conclusion, un chef d’oeuvre absolu dans la « Saga » Batman et même un classique des Comics tout éditeur et tout héros confondu. Le scénario vous marquera au fer blanc par sa profondeur, ses messages, sa justesse et le travail effectué sur le personnage du Chevalier Noir.
A lire et a posséder dans sa bibliothèque! Je vous conseille également l’excellente version animée, elle aussi très réussie et très fidèle.
Note: 18/20

Advertisements
commentaires
  1. rp1989 dit :

    Je pense que ce comics est assez intéressant à lire pour les grands fans de Batman.

  2. […] réinventé l’histoire du Chevalier Noir dans The Dark Knight Returns, Frank Miller se pencha sur la genèse du héros, la naissance du mythe, la naissance du Batman. […]

  3. […] (Critique de Maedhros sur The Dark knight returns). […]

  4. […] et bien entendu sur les très connus 300 et Sin City devenus des long-métrages depuis! Après un Dark Knight Returns cultissime et un Dark Knight Strikes Again en demi-teinte et contesté, le Chevalier Noir reprend […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s