Interstellar, de Christopher Nolan

Publié: 21 novembre 2014 par maedhros909 dans Cinéma, Drame, Science-Fiction
Tags:, , , , ,

Interstellar_NolanDate de sortie: 5 novembre 2014
Titre original: Interstellar
Durée: 2h49
Réalisé par: Christopher Nolan
Avec: Matthew McConaughey, Anne Hathaway, Michael Caine etc.
Genre: Science fiction, Drame
Nationalité: Américain

Le film raconte les aventures d’un groupe d’explorateurs qui utilisent une faille récemment découverte dans l’espace-temps afin de repousser les limites humaines et partir à la conquête des distances astronomiques dans un voyage interstellaire. 

 

 

Histoire / Scénario / Script :
Les Plus:
– Le point fort (et aussi un peu son point faible) du film c’est son scénario très recherché et bien construit! Contrairement au « simple » film catastrophe qu’est Gravity, Interstellar pose de vraies questions, a de vrais enjeux et de grosses bases scénaristiques tant sur les voyages spatiaux (et leurs conséquences) que sur la fin de la Terre.
J’ai particulièrement apprécié l’énorme baffe temporelle que prennent les protagonistes sur la première planète, cela ajoute une très forte plus-value au film en montrant clairement les impacts des voyages spatiaux et la relativité de l’espace-temps.
De même la fin de la Terre est extrêmement réaliste et recherchée. Il ne s’agit pas là d’une catastrophe soudaine et brusque comme dans tous les autre films de fins du monde, mais d’une longue et lente décrépitude de la nature terrestre donnant un environnement de plus en plus hostile aux êtres humains au fil des décennies. Cette conception de la fin du monde est quasi-parfaite et donne froid dans le dos quand on sait que le réchauffement climatique terrestre a déjà commencé..
– Même si tout est un peu tiré par les cheveux dans le sens où de tels progrès de l’aéronautique spatiale dans des laps de temps si courts semblent fortement improbables, les voyages spatiaux sont ultra-réalistes, bien rendus et reste crédible scientifiquement parlant.

Les Moins:
– Personnellement j’ai trouvé que le film et la mise en scène étaient parfois larmoyants pour pas grand chose. D’autant plus qu’alors qu’on pourrait ressentir des émotions quant à la fin du monde et aux conditions de vie extrêmes des derniers terriens on nous sert de banales problèmes de famille certes réalistes mais ô combien clichés et on les tire à fond pour apitoyer le spectateur.
– La fin du film (dans le trou noir), même si elle semble crédible scientifiquement aux premiers abords, reste tout de même un peu tirée par les cheveux. Et cela devient presque ridicule quand le héros parvient tout de même à survire et à être « téléporté » sans raison apparente autour de son point de départ et ce pile à temps pour revoir sa fille. Si c’est pas beau une happy end ! Les humains sont sauvés grâce au plan A, sa fille et la seconde partie de l’équation et lui il a pu revoir sa fille. Personnellement, quitte à le faire survivre, je l’aurai fais arriver sur la nouvelle planète et avec Anne Hathaway ils auraient vu débarquer les terriens ensemble, ça aurait été un peu moins facile et plus une fin « douce amère ».
– Dans la même idée sous-entendre pendant 2h30 la possibilité d’une vie extraterrestre pour tendre une « carotte de SF » alors que le film (même si c’est de la SF quand même à cause de la fin du monde etc.) se veut ultra-réaliste, presque au niveau d’un documentaire, au final bah ça sert à rien… Promettre des aliens jusqu’au bout aux spectateurs c’était donc pas utile au film (surtout qu’il ne fallait surtout pas d’extraterrestres!) si ce n’est pour ajouter un peu plus de suspens à ceux qui y ont cru.
– Souvent les personnages utilisent de nombreux termes compliqués pour pas grand chose, tout ne sera pas forcément clair à tout le monde du coup dans ce qui se passe et pourquoi. A l’inverse certaines choses ne sont que sous-entendues voire pas expliquées du tout. Tout le monde aura vu la jolie vague gigantesque sur la 1ère planète mais combien de % de spectateurs se souviendront ou comprendront pourquoi il y a une giga-vague…
– Pitié plus jamais le pouvoir de « l’amour quantique » comme élément résolutif… plus JAMAIS… Plus cliché tu meurs !
En plus c’est super con parce que sa fille l’aime à pleins de moments et à pleins d’endroits différents (surtout dans son labo pour ce qu’on en sait) et donc mis à part le Deus Ex Machina de la montre il n’y a du coup aucune raison que son « amour quantique » l’aide spécialement à trouver le bon espace-temps pour lui transmettre l’équation…

 

Réalisation / Rendu visuel / Effets spéciaux :
Les Plus:
– Bon pour le visuel et la mise en scène, il n’y pas grand chose à dire. Christopher Nolan nous offre un film visuellement magnifique comme à son habitude. Les images sont vraiment belles, les décors très réussis, l’ambiance est au top niveau et j’ai adoré un certain nombre de séquences en particulier celle du trou de ver.
– Côté réalisation Nolan ajoute un fort accent documentaire à son film. Il montre des témoignages comme on peut en voir dans les documentaires historiques, des vues extérieures de la fusée comme les vraies images de la NASA etc etc. Ce parti pris est intéressant, accentue encore plus le réalisme du film et ajoute un petit plus au scénario.

Les Moins:
– Il faut bien avouer malgré tout j’ai trouvé la première demi-heure (voire les 45 premières minutes) un peu longue. Je ne saurai dire exactement pourquoi. Sans doute ai-je eu du mal avec tout le blabla familial du film et que j’aurai préféré qu’on s’attarde à la place un peu plus en détails sur la déchéance terrestre. Quoi qu’il en soit peut-être que la longue durée du film me semble moins justifiée dans Interstellar que dans un Dark Knight par exemple, même si une fois passé le trou de ver je n’ai plus vu de problème de rythme.

 

Acteurs / Personnages :
Les Plus:
– Tous les personnages sont très recherchés et travaillés. Leurs relations sont bien établies, évoluent et à la psychologie claire. Les spectateurs n’auront aucun mal à s’identifier à un ou plusieurs personnages.
– Le casting est tout simplement excellent et les acteurs tous en grande forme. Mention spéciale pour Matthew McConaughey et l’immense Matt Damon.
– Mention spéciale aussi pour les robots que l’humour, le cynisme et le design rendent absolument indispensables au film et ont une place en tant que personnages  à part entière.

Les Moins:
– Si je devais choisir un membre du casting un peu plus faible je dirai que j’ai trouvé Anne Hathaway un peu en dessous des autres acteurs et actrices du film. Peut-être son rôle était fait ainsi, ou peut-être souffre t’elle d’un léger manque de charisme par rapport aux autres.
– Je n’ai pas vraiment compris pourquoi le grand fils du héros change d’avis sur son père et sur l’avenir du monde au point de s’en prendre directement à sa sœur. Si encore il n’avait été que résigné par son sort mais il devient aussi obtus et violent. Le film sous-entendrait-il qu’être paysan rend bête même si à la base il était intelligent à l’école?

 

Bande Originale / Bruitages :
Les Plus:
– Bande Originale et musique absolument géniales. Merci Hans.
Les thèmes ambiance « Requiem » (« Coward » et la version sombre de « Day One » je crois) qui courent sur plusieurs longues minutes donnent une puissance inouïe à l’image.

Les Moins:
– Ma foi on peut peut-être reprocher aux thèmes musicaux de participer parfois au côté tire-larmes du film.
Mise à part ça rien à dire.

 

affiche-interstellar-Nolan

Debrief du film:
Sans aller jusqu’à qualifier le film de chef d’oeuvre ni même le considérer comme le meilleur des Nolan que j’ai pu voir j’ai beaucoup apprécié Interstellar. Son scénario riche, le réalisme poussé des péripéties et la pertinence de la fin du monde et des propos scientifique m’ont convaincu .J’ai aimé ne pas voir un « simple » film catastrophe ou un « simple » space opéra. Les images sont superbes, la mise en scène soignée, le côté documentaire bien rendu, les acteurs au meilleur de leur forme et la musique absolument fantastique. Néanmoins il y a pas mal de petits points noirs selon moi dans le film en particulier le manque de rythme de la situation initiale et la résolution finale bâclée avec un vulgaire Deus Ex Machina/HappyEnd très cliché et peu crédible.
Un très bon film donc malgré quelques défauts très visibles.
Note: 16/20

Advertisements
commentaires
  1. Waaaaah je te trouve plus que sevère.^^

    Déjà ta notion « crédible scientifiquement » est étrange.
    Lorsqu’il saute dans le trou noir, on parle d’entropie totale. De quelque chose qu’on ne peut même pas imaginer. C’est comme dire que la mort, potentiellement, c’est devenir un ours en peluche dans le cul d’un gosse extra-terrestre de 70 000 ans. Potentiellement, c’est possible, pour ce qu’on en sait.
    Donc se retrouver derrière une bibliothèque à un moment T de sa vie antérieure, dirigé par une humanité (potentiellement lui-même, ce qui ferait sens) future n’a rien « d’improbable », si ?
    Par contre, qu’elle (sa fille) capte que c’est son père qui lui envoi des messages depuis un univers quasi-parallèle, là je dis wtf ? COMMENT elle peut savoir ça ? Au mieux, elle l’attribue aux « forces » qui ont amené le trou de ver là où il est. Mais son père ?

    Quant à l’happy end, encore une fois, ton argument est étrange. Le fait que le mec reparte dans l’inconnu pour retrouvé Anne Hathaway et essayer de donner un futur à l’espèce humaine (sans garantie) est, selon toi, plus « happy ending » que l’humanité qui arrive pouf, sur Edmundsen ? Pas d’accord ^^

    Pour le cliché de l’amour, plutôt d’accord, mais il ne se contente pas de nous balancer ça à la gueule, il l’exploite scenaristiquement (le fameux moment T du « reste » en binaire). Donc why not.

    Les extra-terrestres, je pense que ta vision est biaisée par ton gout pour la SF. Je pense que pour l’immense majorité des gens, la présence d’extra-terrestre aurait été « too-much ». La donnée pseudo-scientifique passe globalement mieux (surtout que le film est humanité-centrique, y inclure des alien aurait été une erreur je pense).

    Enfin le manque de rythme…mouaif. Ok pour les premières minutes, mais après j’ai trouvé qu’on avait du mal à respirer ^^

    Après on est bien d’accord qu’on parle de manière subjective, toi comme moi ^^

    Par contre, un point négatif que j’ai personnellement noté : les personnages n’existent que pour le script. Tout ce qu’ils disent/font DOIT servir pour le scenar. Ca manque d’aléatoire, d’humanisme justement. Ça donne un côté super mécanique aux personnages, même s’ils sont humanisés par les sentiments etc.

    Ce n’est pas non plus mon préféré des Nolan (Inceptiooooooooooon), mais je lui collerai un bon 17/20

    • maedhros909 dit :

      C’est pas faux pour les personnages. Heureusement y’a les robots^^
      Idem pour sa fille et son 6e sens.

      Bah après pour le côté scientifiquement réaliste c’est tout le reste plutôt: la Terre et les voyages en eux-même, la relativité espace-temps etc. Pour la résolution il passe dans l’inconnu et la SF, le trou noir et la multi-bibliothèque en soit c’est en effet pas spécialement débile. Par contre « l’amour quantique » comme DeuxExMachina j’ai trouvé ça franchement débile.

      Pour le happy ending en fait il est déjà présent mais cacher. Les humains vont arriver sur Edmundsen quoi qu’il arrive, qu’il soit arrivé là ou pas et qu’il reparte ou pas. Sa fille a résolu l’équation de Michael Caine, grâce à ça, ils ont pu construire une arche spatiale qui a la force/résistance de prendre le trou de ver et ils sont d’ailleurs autour de saturne à la fin certainement pour y aller (surtout que sa fille est au courant qu’elle est sur Edmundsen donc ils savent que c’ets vivable).
      Il repart pour pas qu’Anne Hataway finisse sa vie toute seule quoi. L’HappyEnd pour lui c’est d’avoir pu revoir sa fille. Ca aurait été plus drôle que les humains arrivent, lui expliquent qu’elle les a sauvé avec l’équation mais qu’elle elle soit morte genre 100ans avant et qu’il soit à jamais pétri de remords de n’avoir jamais pu la revoir..

      Enfin entièrement d’accord avec toi y inclure des aliens auraient été too-much, le film se suffit à lui même. Mais les sous-entendre avec l’histoire qu’ils vivent en 5D etc n’en reste pas moins inutile. Il fallait pas en parler du tout.

  2. blueedel dit :

    Quelle critique, mazette !!! Du Maehdros pur jus 😉
    Toujours pas vu mais du coup en lisant j’ai encore plus honte… ça me chatouille !!!

  3. rp1989 dit :

    Ce film ne m’a pas beaucoup plu mais je lui reconnais des qualités.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s