Arkham Asylum, de Morrison et McKean

Publié: 26 janvier 2015 par maedhros909 dans Comics et Romans Graphiques, Littérature
Tags:, , , , , , ,

Arkham asylum us cover
Scénario
: Grant Morrison
Dessins et Couleurs: Dave McKean

Les patients de l’asile d’Arkham se sont échappés de leurs cellules et tiennent le personnel de l’institut en otages.

Leur unique requête en échange de la libération des prisonniers: que Batman pénètre dans l’asile et endure leur enfer quotidien.
Persuadés que la place d’un homme habillé en chauve-souris est obligatoirement avec eux, les patients réservent à leur hôte une expérience qui le marquera longtemps.

 

Retour en force du Chevalier Noir dans ma bibliothèque!
Et premier scénario signé Morrison que je lis me semble t’il. Et c’est un bien bel ouvrage!

En effet, le scénario de Grant Morrison introduit un personnage assez singulier, celui d’Amadeus Arkham, fondateur de l’Asile éponyme à Gotham. Mais là où Morrison est très intelligent c’est qu’il distille la vie tragique d’Amadeus tout au long du Comics et nous la découvrons à travers son journal. Les horreurs de sa vie et la folie qui s’empare peu à peu d’Arkham sont, la plupart du temps, mis en parallèle direct avec l’action en cours dans l’Asile et l’aventure de Batman. Ce détail ainsi que la base du scénario ont été repris dans le jeux-vidéo Arkham Asylum qui donna à sa sortie enfin ses lettres de noblesses aux jeux Batman.
Toute l’histoire du Comics est passionnante, sombre et montrant plusieurs méchants, leurs faiblesses ainsi que celles de Batman.

Mais en plus de ce scénario sombre et sérieux, c’est son illustration qui en fait une référence dans les volumes du Chevalier Noir. Ici il s’agit de peintures et dessins « classiques » (aquarelle etc), d’une esthétique gothique et d’une interprétation très personnelle de David McKean. Il s’agit sans doute d’un des Comics les plus étranges et les plus beaux à la fois. McKean réalise aussi d’étonnants et fascinants mélanges entre peintures et collages photos.
Le fait qu’il se passe entièrement ou presque dans l’Asile d’Arkham fait que l’on peut mettre en parallèle la « folie » ambiante et l’esthétique atypique de McKean, comme si un patient de l’asile avait lui-même retranscrit l’histoire avec son propre filtre mental.

Bien qu’un peu court, on y trouve dans l’édition Urban Comics, le script de Grant Morrison où l’on peut apprendre beaucoup sur comment écrire et travailler sur un Comics.

En conclusion, Arkham Asylum est un volume bien atypique tant par son fond tout en huit-clos et en flashbacks mais également par sa forme gothique et magnifique bien loin des visuels habituels des Comics. Un régal!
Note: 17,5/20

 

Advertisements
commentaires
  1. rp1989 dit :

    ça ne m’étonne pas que tu aimes plus ce comics: plus sombre, moins « comics ».

  2. […] l’instar de Batman: Arkham Asylum nous revoilà plongé dans l’univers du Chevalier Noir mais avec une approche plutôt […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s