Justice League: Crise d’identité, de Morales et Meltzer

Publié: 21 mai 2015 par maedhros909 dans Comics et Romans Graphiques, Littérature
Tags:, , , , , ,

JUSTICE-LEAGUE-CRISE-D-IDENTITE

 

Scénario: Brad Meltzer
Dessinateur: Ralph Morales

Sue Dibny la femme d’Extensiman, l’un des membres de la Ligue de Justice, a été assassinée. Le meurtrier a pu déjouer les systèmes de sécurité installés par les plus grands héros de la Terre.

L’enquête menée par les justiciers va mettre à jour un complot au sein même de la Ligue et un terrible secret concernant leur traitement des super-vilains !

 

 

Cette fois-ci (pour la première fois et avec un peu de retard sur mes lectures) c’est de la Justice League dont je vais parler. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, la Justice League est l’un des groupes de Super-Héros existants dans l’univers DC et le plus connu sans doute.
Quelle ne fut pas ma surprise dès la première page, avant même de commencer ma lecture, de tomber sur une préface élogieuse signée par Monsieur Avengers lui-même, Joss Whedon. A ses yeux (et à raison) Crises d’identité fait parti des meilleurs titres, DC et Marvel confondu, car il exprime chez les personnages leur humanité, leur faillibilité et met en exergue leurs erreurs commises dans le passé et leurs conséquences. Des thématiques qui semblent avoir été oublié dans les films Marvel Studio catégorie « Vengeurs ». Mais tel n’est pas le sujet.

Rapidement, en terme de dessins et de styles il n’y aura pour moi pas grand chose dire. C’est joli et bien dessiné. On y découvre, ou retrouve, pour nos héros favoris des costumes un peu plus « classiques » de « l’ère DC précédente » par rapport aux publications actuelles. Globalement d’ailleurs le style, le découpage de l’action et des vignette est sensiblement très classique mais efficace.

Niveau histoire il y a plusieurs points intéressants à aborder.
D’abord on a régulièrement le point de vue (ou la narration) de super-héros très méconnus. Dans ce Comics certains grands leaders (Batman, Superman, Wonder Woman) de la Justice League ne sont donc que peu présents au profit d’autres. Dans la même idée, les antagonistes principaux sont régulièrement des méchants relativement méconnus. Enfin pour finir avec ce sujet, qu’ils soient au premier plan ou juste cités on croise une multitude de héros plus anciens, venant d’autres ligues de Supers chez DC (comme la Société de Justice des années 40). Certains de ces héros et groupes de héros plus anciens viennent donc directement des Golden ou Silver Ages des Comics ce qui est amusant, très instructif et captivant par le côté « continuité » et « réaliste » que cela apporte.

Le cœur du Comics est bien sur l’enquête et l’impact qu’elle a sur les différents personnages, leur relation de confiance et les conséquences qu’elle pourrait engendrer sur la Justice League.
Le travail sur les personnages, en particulier leur personnalité,  fait par les auteurs est simplement génial. Comme le dit si bien monsieur Whedon en début de livre ce qui nous intéresse ici c’est bien l’humanité et la faillibilité des héros. Et oui! Presque tous ces héros ont femmes, enfants, parents, amis, et tous se retrouvent en danger si la Justice League est en danger. Se faisant, chacun doit faire face à leurs choix, leurs angoisses et surtout tenter de protéger au mieux les leurs. Pire encore, cet état de tension crée de nombreuses dissensions entre les personnages. Se peut-il que l’un d’eux ait trahi ou fauté? Qui dans leur entourage est responsable de ce meurtre, pourquoi, comment, qui sont les complices?
Et si par dessus tout cela,  d’anciennes erreurs de certains viennent refaire surface et miner la confiance du groupe alors là ça devient compliqué. Le fait que la Justice League herself soit au bord de l’implosion à cause de problèmes bien humains: la peur, la confiance et la faillibilité est une thématique forte, originale et qui donne tout son sens et tout son intérêt à cet arc narratif.

C’est ici et maintenant que je vais faire un petit reproche au volume. L’enquête est passionnante et prenante, aucun doute la dessus. Par contre je l’ai trouvé un peu abstraite, simple voire absurde à la fin en particulier. Tout ces morts, cette tension, cette enquête qui occupe 100% des Super-Héros du monde pour… ça !
Bon d’un autre côté cela va de pair avec cette idée d’humanité et de « simplicité » des héros. Le fait que la cause de tout ce remue-ménage soit si « banale » est en soit un point final à toute ce travail d’humanisation des héros, de réalisme, thématiques plutôt associées à DC qu’à Marvel d’ailleurs.

En bref donc un excellent Comics, original et bien construit, qui s’attarde sur la personnalité des Supers (toutes époques confondues), leur humanité, leurs faiblesses morales et psychologiques (pas physiques) et touche en prime à la relation de confiance qu’ils entretiennent les uns aux autres au sein des différentes équipes de héros.
Note: 15,5/20

Publicités
commentaires
  1. […] Autres critiques : Maedhros909 (Lire, voir, jouer, écouter, découvrir) […]

  2. rp1989 dit :

    Ta critique donne envie de lire le comics :).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s