Seul sur Mars, de Ridley Scott

Publié: 17 novembre 2015 par maedhros909 dans Cinéma, Science-Fiction
Tags:, , , , , , ,

seul sur mars ridley scottDate de sortie: 21 Octobre 2015
Durée: 2h24
Titre original: The Martian
Réalisé par: Ridley Scott
Avec: Matt Damon, Jessica Chastain, Kristen Wiig, Sean Bean etc.
Genre: Science-Fiction
Nationalité: Américain

Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.

 

Histoire / Scénario / Script :
Les Plus:
– Au premier regard avec les synopsis et les bandes-annonces le film me semblait être un mélange intéressant entre « Seul au monde » et « Interstellar ». J’avais pas mal tort.
Pour bien comprendre à quel point le film est ingénieux il faut en réalité partir d’un constat simple. C’est le fruit du mixte entre un « Survival » / « Film catastrophe » et un « feel good movie » totalement optimiste, le tout avec un très gros réalisme. Original, intelligent, efficace. Je vais revenir parfois sur les parallèles qui peuvent être (et sont souvent) faits avec d’autres films en particulier Seul au Monde, Interstellar, Mission to Mars et les adaptations de Robinson Crusoé.
– Dans un premier temps, il est difficile de comparer Interstellar et Seul sur Mars car les enjeux ne sont pas les mêmes, dans le premier on cherche à sauver l’humanité et dans le second juste à sauver un astronaute. Seul le côté « Hard Science » est présent dans les deux et j’ai trouvé les éléments scientifiques plus clairement/simplement exposés dans Seul sur Mars. Dans Interstellar ces aspects scientifiques sont plus complexes c’est vrai mais surtout me semblent exposés un peu comme dans un amphi, de façon plutôt magistrale. Pour Mission to Mars (ou même Appolo13) je pense que c’est surtout le ton du film qui diffère. En outre Mission to Mars que j’affectionne beaucoup prend une tournure fantastique quand Seul sur Mars reste 100% réaliste.
– Par rapport à Robinson Crusoé ou Seul au Monde on peut trouver deux principales originalités à Seul sur Mars. D’abord le ton du film est léger, le héros est un incorrigible optimiste. On a parfois un peu peur pour lui mais ce n’est pas l’aspect mélodramatique de sa situation qui crée la tension. La deuxième grosse différence est que nous avons aussi le point de vue de la NASA sur Terre, de son équipe etc. De plus ils entrent assez rapidement en contact avec lui et il n’est donc pas totalement « seul », psychologiquement du moins. Le travail sur le personnage et la « folie » qui pourrait s’installer en lui sont différents et rafraîchissant. On se concentre sur comment il survit au quotidien plutôt que comment il se morfond seul.
– Dans la même idée que l’optimisme du personnage principal j’ai trouvé le film rempli de bonnes blagues et d’un humour très efficace. Les scénaristes nous font même un clin d’œil à travers l’écran via un dialogue hilarant impliquant Sean Bean… (j’en dis pas plus!).
– Beaucoup diront peut-être qu’il y a peu de rebondissements, de nouvelles catastrophes ou de péripéties une fois passée la situation initiale, surtout si on compare avec le reste des œuvres de Ridley Scott. Je trouve personnellement que c’est ce côté léger de la survie quotidienne sur Mars, ou la contemplation du « paysage », qui est une des forces du film. Le personnage règle les problèmes un par un comme si de rien n’était tout en donnant de façon ludique (puisqu’il est optimiste, blague et « s’amuse ») des informations de science aux spectateurs.
– La fin est un peu prévisible mais reste intelligente et moins naïve que l’on pourrait penser.

Les Moins:
– La fin même si elle ne m’a pas gênée est un peu en « Happy End » et « Vive les US ». Pourtant il n’y avait aucune raison à cela. Le film étant assez joyeux et optimiste il était tout à fait logique qu’il se finisse bien. Pour le reste la Chine donnant quand même un sacré coup de main dans l’histoire (et c’était une bonne idée) Scott aurait peut-être du couper le « Vive la nation » final qui était me semble t’il un peu de trop.

 

Réalisation / Rendu visuel / Effets spéciaux :
Les Plus:
– Je n’aurai que très peu de chose à dire sur la réalisation du film. Personnellement j’ai globalement bien aimé le visuel et les plans de Seul sur Mars. Les décors des « bâtiments » sont très travaillés et réalistes et les extérieurs plutôt jolis. En plus d’être beaux ils sont filmés de façon très ingénieuse, presque du point de vue de l’astronaute. Et c’est bien normal, chez lui après tout.

Les Moins:
– Malgré tout, le rendu visuel et le design restent assez sobres et basiques, en particulier pour Mr Scott qui aurait plutôt tendance à imposer une empreinte visuelle très forte à ses œuvres comme Alien ou Blade Runner.
– Je pense qu’il aurait fallu un peu plus de plans de paysage, d’extérieurs avec peut-être plus de musiques d’ambiance et moins « d’explications » sonores en arrière plan à ces moments là.
– Pourquoi les astronautes oublient toujours leur grappin pour sortir dans l’espace? Et pourquoi ils enfilent leur combinaison pressurisée comme un pyjama sans faire de palier de pression? (Et accessoirement pourquoi il y a une tempête sur Mars? Mais celui-là je le pardonne). Je suis pas un expert mais bon c’est dommage de faire 2-3 bavures bêtes et facilement évitables vu le niveau de réalisme et de « science vulgarisée » qui englobe le film.

 

Acteurs / Personnages :
Les Plus:
– Evidemment on va surtout voir Matt Damon dans le long métrage mais j’ai trouvé quand même le film bien dosé en terme de présence à l’écran des autres acteurs. En effet après quelques dizaines de minutes, les personnages qui sont à la NASA et qui communiquent avec l’astronaute deviennent plus importants et on finit par les voir presque autant que Damon. De même, dans la troisième partie du film c’est l’équipage qui prend de l’importance dans l’intrigue et qui vient remplacer à l’écran les personnages qui sont sur Terre. Au final le découpage Damon seul / Ceux sur Terre / Ceux de l’équipage fait que tous les personnages sont bien présents dans le film même lorsqu’ils n’ont au final que de petits rôles.
– Matt Damon est vraiment au top de sa forme, drôle et sympathique, son jeu est très juste, quasi-parfait. Globalement tout le reste du casting est vraiment très sympa.

Les Moins:
– L’aspect « psychologie / folie » lié à une trop longue solitude est un peu éclipsé. D’un autre coté, le personnage est astronaute et est donc préparé / choisi pour être capable de résister à ce genre d’épreuve. De plus le fait qu’il communique au final assez vite avec la Terre fait qu’il n’est pas « seul » émotionnellement et psychologiquement, il n’est seul que physiquement et donc bien plus stable mentalement.
– Certains personnages secondaires ou tertiaires auraient mérités d’être plus détaillés puisqu’ils apportent en général un intérêt au film.

 

Bande Originale / Bruitages :
– Pas mal de musiques utilisées de façon comique et/ou en parfait accord avec les événements à l’écran. En particulier des musiques des années 80 qui renforcent l’aspect « feel good movie ».
– Très bonne gestion des silences et des bruitages mécaniques augmentant du même coup la tension des scènes d’actions comme en mettant en avant les carlingues qui grincent, les cordages ou les bâches qui se tendent.
– Je regrette peut-être l’absence de « thèmes » musicaux très forts (comme ceux d’Interstellar) pour les scènes spatiales ou les paysages martiens.

seul-sur-mars-photo-matt-damon-946134

Debrief du film:
En conclusion « Seul sur Mars » est à mes yeux un excellent film.
Mais il est également et surtout un véritable tour de force de Ridley Scott. Il a su mettre un minimum d’actions et de péripéties tout en permettant l’empathie avec le personnage et un très bon équilibre dans le rythme du film.
De plus il s’agit là d’un vrai film catastrophe/survival qui est pourtant optimiste, drôle et joyeux, sans pour autant n’être qu’une « comédie » autour de ça (comme « Sept jours, sept nuits » de Ivan Reitman par exemple). Et c’est ce tour de passe-passe qui semblait pourtant impossible qui donne vraiment toute la saveur du film.
Note: 17/20

Advertisements
commentaires
  1. Pimpf dit :

    je ne l’ai pas encore vu mais il faisait partie de ma wishlist mais vu ton résumé et du fait que :
    1- j’aime bien Matt Damon
    2 – J’aime bien les films de Ridley Scott
    3 – je suis fan des films de SF
    4 – j’ai bien aimé ta critique
    donc je vais le voir bientôt,
    merci de ton super article 🙂

    Pimpf.
    Enjoy…

  2. niveks91 dit :

    Prometheus est pas non plus mauvais hein, c’est un film à voir même s’il n’a rien d’exceptionnel 😉 Pour ce qui est de Seul sur Mars, va falloir que j’aille le voir de ce pas, je ne peux pas rater un film de Matt Damon 😀

  3. rp1989 dit :

    Le film a l’air bien, je pense le voir en dvd :).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s