Batman v Superman: L’Aube de la Justice, de Zack Snyder

Publié: 1 avril 2016 par maedhros909 dans Action, Cinéma, Fantastique, Super-Héros
Tags:, , , , , , ,

batman v supermanDate de sortie: 23 mars 2016
Durée: 2h33
Titre original: Batman v Superman: Dawn of Justice
Réalisé par: Zack Snyder
Avec: Ben Affleck, Henry Cavill, Jesse Eisenberg, Gal Gadot, etc.
Genre: Action, Super-Héros
Nationalité: Américain

Craignant que Superman n’abuse de sa toute-puissance, le Chevalier noir décide de l’affronter : le monde a-t-il davantage besoin d’un super-héros aux pouvoirs sans limite ou d’un justicier à la force redoutable mais d’origine humaine ?

Pendant ce temps-là, une terrible menace se profile à l’horizon…

 

Préambule
Je suis lasse de lire ou écouter toujours plus de critiques débiles et vides sur des sujets divers et variés qu’il s’agisse de livres, de films ou autres. Je rédige régulièrement de pavés monumentaux pour étayer mes arguments et expliquer mes points de vue quand la majeure partie des gens se contentent de quelques lignes, quelques petites minutes de vidéos ou même juste d’un « c’est nul » suivi d’une note en étoiles ou en pourcentage.
Chacun a son ressenti sur une oeuvre, quel qu’elle soit, et chacun a le droit de donner son avis et de le partager. Moi même je m’y emploi sur mon blog. Malheureusement pour bien trop de « critiques » il ne s’agit pas d’avis construits ou constructifs mais d’un simple « bashing » (ou « hyping ») de masse, mouvement de foule incohérent allant contre (ou pour) un film pour faire comme tout le monde.
Sont alors utilisés pour une oeuvre que l’on n’aime pas les mots « nul », « merde », « mauvais », « à chier » etc. Autant de termes qui se voudraient « objectifs » par leur utilisateur alors qu’ils ne le clairement sont pas. Pas aimer et le faire savoir est une chose, s’acharner, cracher sur un film pendant des jours sur les réseaux sociaux, et le traiter de « merde » en est une autre, en particulier quand l’opinion est très divisée et qu’une partie de nos arguments sont faux aux yeux d’autres personnes (quand il y a simplement des arguments).
Bref… Après ma séance, j’ai pris le temps de lire et d’écouter de nombreuses critiques sur ce film, dégoûté par cet acharnement médiatique comme j’en ai rarement vu. Il m’est apparu que certains de mes arguments se posaient en faux ou en complète contradiction avec certaines « critiques » récurrentes justifiant de la mauvaise qualité de ce film (et étant parfois injustes). Pour les différencier des autres je rajoute exceptionnellement une nouvelle ligne « contre-critique » dans certaines parties de mon commentaire. Je pense que beaucoup de gens ont confondu leurs attentes personnelles vis à vis du film et des arguments négatifs construits.
En guise de précaution je précise que, oui, je suis fan de Batman et préfère clairement l’univers DC à celui de Marvel. Pour autant j’aime presque tous les films X-Men, certains films du MCU, Deadpool, les deux premiers Spiderman de Raimi etc… J’ai aussi très envie de lire Daredevil (et voir la série aussi) et Deadpool et d’autres en Comics Papier. Dans un autre genre je suis aussi un grand fan de Tolkien et de l’univers crée par George Lucas et cela ne m’a pas empêché d’être très critique quant aux Hobbits et à StarWars VII aussi toute future attaque personnelle possible sur mon gout pour le Chevalier Noir n’a que peu de sens et d’intérêt. D’autant moins qu’on critique toujours l’avis d’un fan. S’il est trop dure on dit qu’il devrait ne penser qu’à l’adaptation, oublier le médium d’origine, arrêter de faire son fan-boy. S’il est trop enthousiaste on dira que son avis est biaisé car il est fan. Dans tous les cas l’avis d’un passionné est (souvent injustement) décrié par le public moins éclairé sur le sujet, et cela est bien dommage car ils sont au final (quand ils ont le recul et l’habitude nécessaires bien sur) les mieux placés pour parler d’une oeuvre et de son contexte.

De façon générale les phénomènes de « hype », « buzz », « mode » ou leurs opposés négatifs m’agacent graduellement de film en film. Le niveau de fanatisme, voire d’hystérie, de certaines critiques et de certains spectateurs qu’ils aient aimé ou non une oeuvre décrédibilise totalement tout commentaire et démontre qu’ils n’ont aucun recul ou qu’ils suivent bêtement le courant de pensée générale qui semblent être majoritaire. (Mise à Jour de dernière minute… les gars même des articles et des vidéos 1er Avril pour recracher une fois sur le film en passant… Sérieux?! Y’a pas mieux comme blague à trouver?).
Bref si vous n’avez pas aimé c’est votre droit et votre opinion, dites-le une fois, expliquez calmement pourquoi après avoir mûrement réfléchi à vos arguments et à vos ressentis et arrêtez de twitter en masse pour vous justifier ou pour ré-enfoncer encore le film qui de toute façon marche sans vous, un avis suffit pas besoin d’un avis prolongé sur 15 jours.

Je précise que cet article sera truffé de SPOILERS et de références à d’autres œuvres en particulier des Comics papiers.

15cesd2

Histoire / Scénario / Script:
La Contre Critique:
– Aux quelques ronchons (rares heureusement) qui critiquent l’excellente introduction du film, la mort des parents de Bruce Wayne est LE traumatisme qui le définit, qui est le moteur du Batman. Que l’on en parle avec de la culpabilité comme dans Batman Begins, ou de la haine, de la vengeance etc. ou d’une autre façon il n’y a que cela pour Bruce Wayne. Comme si sa propre vie s’était arrêtée cette nuit. Cet épisode est présent dans presque chaque série de Comics, chaque film et chaque film animé… Et c’est parce qu’il y a une bonne raison! De plus ce souvenir est presque toujours un rappel à l’ordre pour lui quand il vient à sombrer vers sa folie et compte tenu qu’il est en crise dans Batman v Superman (voire paragraphe Personnages) il est donc logique que l’on voit une introduction à ce sujet. De plus on débute un nouvel « univers » DC et il serait mal venu de ne pas poser cette base même si en tant que spectateur ont la déjà vu auparavant. On peut très bien imaginer un spectateur pour lequel ce serait le premier film traitant de Batman. Et du coup c’est très bien puisque c’est expédié vite pendant le générique et très bien réalisé.
– Dans Batman v Superman il y a quelques scènes très courtes qui annonce la suite du « DC cinématique universe » et des caméos des futurs héros. Mais pourquoi des gens ont-ils trouvé cela honteux? Une mauvaise foi indéniable pour beaucoup car il est juste de bon ton de critiquer DC et d’apprécier Marvel et qui devraient se rappeler des premières apparitions de Nick Fury, Black Widow, du Tesseract ou l’honteux teasing sur 10 films de Thanos. De plus à l’exception d’une grossière erreur visuelle sur les logo, ces scénettes sont très bien faites.
– Oui Superman « meurt » à la fin de Batman v Superman et non ce n’influencera en rien la Justice League… on appelle ça un Cliffhanger! D’autant qu’il est plus que sous-entendu dans la dernière image que son retour est proche. Une nouvelle fois, tout le monde crie au génie quand dans les Gardiens de la Galaxie Groot meurt et revient en petite pousse parce que c’est « mignon » et là tout le monde crie au scandale. Plus encore, son « martyr » est un des événements qui remet Batman sur le « droit chemin » et qui donne naissance à la Justice League ce qui le rend parfaitement cohérent.
– Beaucoup jugent le film trop sérieux, sans humour. Les gars c’est DC pas Marvel! Marvel c’est la petite blague, l’humour, la légèreté. Spiderman, IronMan, Deadpool… Chez DC, en particulier chez Batman (post-années 80) c’est normal de ne pas en trouver! N’allez pas voir le film si vous voulez rigoler un bon coup! Et en plus cette critique est rapide parce qu’il y a quand même le très bon Alfred (voire Personnage) qui arrive à conserver son humour pince sans rire et ce alors que le point de vue de Batman n’occupe que la moitié du temps à l’écran.
– Oui tout le monde connait l’identité de tout le monde… Et après? C’est aussi vrai dans les Comics à l’apparition de la Justice League. C’est d’ailleurs un des points centraux de l’arc narratif Crise d’identité. La vraie question serait plutôt de savoir comment Lex Luthor sait pour Clark Kent. Mais bon Zod a attaqué une ferme isolée au milieu de rien avec son vaisseau alien dans Man of Steel alors bon il n’est pas difficile de deviner qu’il pourrait y avoir un lien…
– A tous les fans qui se veulent « hardcore » et qui s’attardent sur des détails d’adaptation, sur le « qui tue / qui tue pas » (dont je parlerai longuement plus tard), plutôt que sur le respect de l’ensemble et le ton général du film je ne dirai qu’une chose… La Trilogie de Nolan (et pourtant je l’aime bien) fait reposer la psychologie de Bruce/Batman quasi-exclusivement sur la relation amoureuse UNIQUE qu’il a avec Rachel Dawes, personnage qui n’existe pas dans les Comics et qui constitue un non-sens en soi avec le non intérêt qu’à Batman pour la chose amoureuses et ses attirances changeantes entre (entre autre) Talia al’Ghul, Vicki Vale, Zatanna et Catwoman.

Les Plus:
– Dans Batman v Superman les thèmes de la religion et du terrorisme sont omniprésents. Batman est considéré comme un justicier hors la loi, un terroriste bien sur, mais surtout Lex Luthor pour piéger Superman pour le rendre coupable aux yeux de public utilise des méthodes pouvant s’affilier clairement au terrorisme. Associée à cet thématique forte on trouve l’imagerie de la commémoration, du monument aux victimes qui fait écho à la réalité. En plus de cela se pose dans le film la question de la religion autour du rôle de Superman sur Terre, est-il un dieu ou pas? Doit-il se comporter comme tel? Doit-on l’aduler comme tel? Bref, deux thèmes très intéressants, au final assez peu traités dans les films de super-héros (surtout la religion) et qui collent parfaitement avec l’aspect sérieux des scenarii et des Comics DC.
– Dans la même idée Superman est et demeure une figure christique forte. Même si ce n’était peut-être pas le but initial du créateur de l’homme d’acier cette utilisation de l’iconographie du sauveur, de la divinité ou demi-divinité pour traiter Superman ne date pas d’hier. La série TV des années 90 adulée par tant de spectateurs avait même pour sous-titre « L’Ange de Métropolis ». Il est donc tout à fait logique et cohérent de traiter de ce thème dans Batman v Superman en particulier avec les événements très destructeurs de Man of Steel. Dans ce film quand Bruce aperçoit Superman dans une pluie de débris Snyder ne nous montre pas qu’une iconographie du 11 Septembre mais également une métaphore d’un « Armageddon » potentiel lié à la présence d’extraterrestre sur Terre.
Dans cette idée de métaphore religieuse, mal comprise par le grand public, parlons quelques instants de la Lance en Kryptonite de Batman. Certains se sont offusqués que cette arme ne soit pas confiée à Wonder Woman car dans l’imagerie populaire la princesse des amazones est associée à la Grèce Antique et cette dernière est associée à l’emploi de la lance. Bon déjà historiquement la lance n’est pas fondamentalement associée à l’ère hellénique il y en a toujours eu.. Et ni le pilum romaine ni la sarisse macédonienne ni la lance des hoplites ne ressemblent vraiment à la lance de Batman. Ensuite les Amazones sont en réalité plus associées à l’emploi de l’arc qu’à celui de la lance. Et enfin la lance de Batman ne représente pas une arme antique qui rappellerait les amazones mais est une métaphore religieuse elle-aussi, celle de la Sainte-Lance (dite de la Destiné) qui d’après les légendes aurait achevée le christ sur la croix. Superman étant une figure divine et christique il semble donc « normal » d’un point de vue métaphorique que Batman ait dans l’idée de l’achever avec une arme qui serait une lance. Et il était inutile que cela soit spécialement WonderWoman qui la tienne, d’autant que la scène montre qu’elle avait pour rôle d’occuper et bloquer Doomsday avec son lasso et non de lui donner le coup de grâce.
– Beaucoup de dialogues sont très bien écrits, pleins de sous-entendus et de métaphores. Les joutes verbales entre la Sénatrice et Luthor sont particulièrement savoureuses. Cette écriture sympathique occulte assez bien les dialogues niais propres à tout film de super-héros ainsi que les phrases toutes faites pour nous réexpliquer ce qui se passent sous nos yeux. Ces dialogues réguliers, les références fréquentes à l’art faites par Luthor (aussi bien la littérature que la peinture) et les métaphores religieuses rendent certaines scènes presque ésotériques ou poétiques (et aussi peut-être un peu difficile à comprendre si on n’écoute qu’à moitié).
– Doomsday est un choix tout à fait logique et cohérent. Dans les Comics il est également originaire d’une « technologie » kryptonnienne détournée par un psychopathe. Qu’il soit donc issu des cellules du corps de Zod et se par la volonté de Luthor fait donc tout à fait sens et fait parfaitement le lien scénaristique avec Man of Steel assurant une vraie continuité entre les films.
– Le scénario en lui même est d’un respect profond de l’esprit des Comics tout en se permettant de respecter également une continuité parfaite avec Man of Steel. Le début du film montrant les événements de Métropolis du point de vue de Bruce Wayne pose d’amblée le ton, le contexte et les enjeux. Superman et là et les impacts de Man of Steel aussi. Il y a continuité claire et cohérente dans ce début du DC cinématique universe.
A l’instar de la Trilogie de Nolan, il y a ici une très bonne balance entre une histoire totalement nouvelle et pourtant des thématiques respectées vis à vis de certains arcs narratifs papiers. Evidemment la référence à Dark Knight Returns est la plus souvent citée mais elle n’est pas la seule. Le questionnement de Bruce autour de l’utilité de sa croisade contre le crime et une question qu’il se pose souvent et que se pose également Superman dans les Comics lorsqu’il doit décider ou pas d’intervenir dans la vie des humains et si ses actes ont servis à quelque chose comme dans Kingdom Come. Batman lui finit toujours par revenir se battre même s’il a le sentiment que ça n’a pas servi. Evidemment il y a aussi des références à La Mort de Superman.
L’univers posé par DC est déjà vaste et ce malgré qu’il ne s’agisse que du 2e film. La Terre est petite dans l’univers et tout n’est pas forcément centré autour de la planète bleu comme chez Marvel. Il y a des extraterrestres gentils ou méchants, des méta-humains, des créatures venues d’ailleurs (dont parle rapidement WonderWoman), des multivers légèrement sous-entendus… Bref c’est grand!
– DC Comics a le bon gout de différencier clairement les Séries TV et les Films. On est même en droit de se demander si tout se passe dans le même univers. Et ça c’est bien! Malgré les petits manques d’informations (voire ci-dessous) on comprend tout sans avoir « besoin » de voir les séries télés associées ou sentir qu’on nous a sciemment coupé une information pour nous inciter à voir une série (hein le début de Avengers 2). Bref bon point.

Les Moins:
– A mes yeux un gros bémol du film vient de l’introduction maladroite de certaines parties de l’Univers étendues DC qui auraient bien mérités quelques phrases en plus. En effet Man of Steel a eu lieu un an et demi plus tôt mais le Chevalier Noir est en activité depuis une vingtaine d’années. On comprend que Batman a eu un revers car on voit son manoir en ruines. On peut éventuellement comprendre que Jason Todd/Robin a été tué par le Joker ou bien que le Robin Tim Drake est devenu celui-ci. Il y a également dans le film un rêve de Bruce qui sous-entend ou introduit les univers parallèles, probablement Infinite Earth ou une version ciné de Injustice puisque Superman y serait devenu méchant et Flash revient dans le temps pour prévenir Batman. Peut-être que Flash est apparu à Bruce avant Man of Steel ou avant que Superman ne sorte de l’ombre et il s’en souvient, ce qui serait plus logique avec son antipathie instantanée pour l’homme d’acier.
Quoiqu’il en soi et même si on peut apprécier le film sans comprendre ces points, le manque d’informations et d’explications pour les non-initiés sur une partie du passé de Batman pose quelques problèmes scénaristiques et de narration. On ne peut que espérer que le prochain film sur le Chevalier Noir sans doute réalisé ou scénarisé par Affleck répondra à toutes ses questions comme celui sur WonderWoman répondra aux questions sur la vie de la princesse des amazones.
– Le film comporte deux grosses incohérences qui auraient pu pourtant simplement être évitée en quelques secondes. La première concerne le passage où Bruce Wayne pirate les serveurs de Lex Luthor pendant une soirée. On est en droit de se demander si Luthor n’a pas de caméra de surveillance à cet endroit clé de son installation. Bien entendu il aurait suffit de deux plans pour expliquer comment Bruce passe: un sur lui en train d’appuyer sur un petit brouilleur caché dans sa veste et un deuxième sur un moniteur central montrant une flopée d’écran s’éteindre. Dommage.
Dommage également que Superman puisse entendre que Loïs est en danger à l’autre bout de la ville (/du monde) mais qu’il soit incapable de repérer où est retenu sa mère dans Metropolis. Là encore il aurait suffit que Lex lui dise qu’il en sait plus que lui sur son peuple et ses pouvoirs grâce au vaisseau de Zod, ce qui lui a permis de savoir que le plomb bloquait ses supers-sens et donc que sa mère était hors de sa capacité à la repérer. Dommage. Bien sur il y en a pleins d’autres comme les symboles des méta-humains sur les fichiers de Luthor par exemple, mais le listing de détails et petites erreurs seraient pas très intéressant.
– Les quelques références visuelles au 11 septembre sont à mes yeux un peu lourdes même si elles ne m’ont pas posées de vrais problèmes en soi.
– La séance de réconciliation entre les deux héros est a la fois bien trouvée et d’un cliché extrême. C’est en effet la première fois qu’on pointe du doigt le fait que les mères de Bruce et de Clark s’appellent toutes les deux Martha. Mais toute la scène se passe bien trop vite par rapport à la violence du combat et les sentiments exacerbés des deux protagonistes et la rend assez ridicule. Néanmoins Batman est en droit d’être étonné, il pouvait se demander si un extraterrestre avait une mère sur terre ou non et quelle importance il avait à ses yeux.
– D’autres dialogues frôlent le ridicule bien entendu comme dans tout film de super-héros / blockbusters.

download-Batman-vs-Superman-HD-Wallpapers-9

Réalisation / Rendu visuel / Effets spéciaux:
Les Plus:
– Bon sans grande surprise le visuel et la mise en scène de Snyder et au rendez-vous. Proche de l’aspect « cartoon » d’un Comics dans le cadre et dans l’action Snyder use également de moins de ralentis que dans certains autre de ses films. La scène du combat de Batman contre les 20 hommes de main aurait pu par exemple être tournée à la 300 mais est filmé de façon plus continue.
Ce visuel à la fois graphique et épique se rapproche beaucoup des visuels des Comics papier en particuliers certains récents fortement orientés vers l’action. Qu’on aime ou qu’on aime pas le style de Snyder il se voit très bien dans Batman v Superman.
– Les combats sont absolument épiques tant entre les deux héros, que contre Doomsday, ou contre des hommes de mains. Le films se permet même de nous donner un peu d’action avant le dernier tiers quand Batman cherche à récupérer des informations sur la Kryptonite (et à la récupérer tout cours).
– Doomsday donne un sentiment de puissance absolue tellement intense que l’on a vraiment peur pour les héros. A côté Zod faisait petite frappe dans Man of Steel.

Les Moins:
– Snyder utilise probablement un filtre sombre/gris pour ajouter à la tension du film. C’est un choix comme un autre qui ne m’a sauté aux yeux en bien ou en mal. Par contre l’image associée au « filtre » gris qu’apporte les lunettes 3D cela devient un peu gênant. C’est d’autant plus dommage que la 3D est très mauvaise, peut-être une des plus plates qu’il me fut donné de voir, introduction exceptée éventuellement.
– Le montage (ou le re-montage version producteur?) rend le scénario parfois un peu décousu et quelques actions (heureusement assez peu) un peu difficile à suivre. Même si c’est un problème récurrent dans les films d’action moderne, en particulier les films de super-héros, si cette aspect un peu « compliqué » de l’action est causé par un re-montage malheureux c’est quand même un peu dommage pour la Fox. Laissez faire les réal’ les gars! (d’ailleurs la pétition contre Snyder n’a aucun sens si c’est ça.. et je rappelle qu’une pétition avait déjà été crée contre Ben Affleck qui s’en sort au final très bien..)
– Je comprend le choix de Snyder de laisser Gotham loin en arrière-plan, la ville étant déjà été traité presque comme un personnage dans la Trilogie de Nolan. Néanmoins c’est vrai que les villes sont un peu trop laissé derrière quand même. Le fait qu’elles soient situé l’une en face de l’autre par contre ne me choque pas plus que cela compte tenu du fait que Métropolis et Gotham sont censé toute deux représenter New York. C’est d’autant moins choquant qu’il y a (ou avait peut être aujourd’hui?) en Amérique du Nord plusieurs exemples très parlants de deux villes séparées par un brin d’eau, l’une étant très criminalisée et l’autre paisible (comme Détroit et Windsor citées dans Bowling for Columbine de Michael Moore). Gotham y tiendrait le rôle de ville pourrie et Métropolis celle de ville modèle qui ne veut pas trop savoir ce qui se passe chez sa voisine. Bon… à voir dans les scènes coupées peut-être?
– Plus jamais de Bande-Annonce de 4 minute spoilant une partie non négligeable des scènes superbes de combat d’un film.. plus jamais!

SSwo1

 

Acteurs / Personnages:
La Contre Critique:
– Ceux qui ont pas compris l’intérêt de chaque héros et qui pense que Superman devrait être la lumière et Batman la nuit se trompent complètement et n’ont pas saisi le propos de certains Comics. En réalité dans Batman V Superman (et comme souvent) les deux héros ont la même problématique: celle de leur(s) limite(s). Batman veut faire le bien sans devenir un fou lui aussi et Superman doit trouver l’équilibre quant à son rôle sur Terre sans prendre la grosse tête. Dans des œuvres comme Dark Knight Returns, Superman par sa passivité et sa soumission devient le pantin de l’obscurantisme, de la corruption politique et même de la guerre. C’est alors Batman qui devient l’espoir pour le peuple. Dans un sens Batman devient alors « le jour » et Superman « la nuit » et c’est tout l’intérêt de la 2e moitié du Comics. Il n’est donc pas choquant dans Batman v Superman d’évoquer le fait que Superman puisse être « mauvais ».
– Tout l’intérêt, tout l’enjeu, du personnage de Batman est qu’il doit rendre justice sans devenir comme ceux qu’il combat, sans sombrer dans la vengeance et la folie, sans tuer de sang froid. C’est le subtil équilibre entre son glissement vers la folie et différents rappels à l’ordre qui font de lui un personnage toujours limitrophe avec la morale et la justice. A de nombreuses reprises dans les Comics Batman perd le contrôle de lui-même, et même s’ils n’ont pas osé le montrer en images, tue très probablement de manière indirecte. Je pense à la mort de Jason Todd dans le Deuil de la Famille, la mort de son fils Damian Wayne chez Grant Morrisson et The Killing Joke où cette interrogation est très intelligemment laissée en suspens. Dans Dark Knight Returns il tue le chef des mutants, pour sa propre survie certes mais le tue quand même, et surtout projette très clairement de tuer le Joker même ce dernier finira par se suicider au final. Plus proche du cinéma et de la polémique autour de Batman V Superman: Dans Batman Begins Bruce Wayne manque de tuer le meurtrier de ses parents avant de disparaître de Gotham. A la fin du même film, il ne tue pas « directement » Ras’Al’Ghul mais le laisse allègrement mourir, ce qui est déjà « contraire » à « l’idéologie populaire » qui stipule que Batman ne doit pas tuer. De la même façon que penser des policiers qu’il envoie à la mort dans Dark Knight Rises à la fin du film ou même du choc titanesque du camion de Talia al’Ghul qui allait forcément la tuer? Même dans le Batman le défi de Burton il ne prend pas la peine de sauver le Pingouin.
Dans Batman V Superman avons avoir à faire à un Chevalier Noir très aigri, lassé de voir toujours plus de crimes après 20 ans de croisade, qui a subit visiblement de lourds revers puisque son manoir est en ruine et que son Robin est probablement mort. Plus âgé que dans toutes les autres adaptations, clairement proche de celui de Frank Miller dans Dark Knight Returns, ce Batman est très violent, sans concession. Pour autant peut-on dire qu’il tue « de sang-froid »? Non. Et au pire et bien ce sont des tueurs qui étaient sur son chemin. Contrairement à Superman qui pourrait sauver des pilotes d’hélicoptère en plein combat comme dans Man of Steel ou autre, le Batman lui n’a que faire des dommages collatéraux. Comme Christian Bale le dit si bien dans Begins: « Il ne les tue pas mais rien ne l’oblige à leur sauver la vie ». Beaucoup de fans (ou de ronchons) ont été fâché par sa violence et ce en faisant en particulier référence à la saga de Comics Knightfall où Bruce remet en question ses méthodes et où le thème de la violence est très présent. En effet le justicier Azraël prend sa place pendant qu’il se remet de sa chute contre Bane mais ses méthodes le pousse à revenir pour l’arrêter. Mais il y a une nette différence entre arrêter un justicier qui agit en son nom en tuant volontairement, de sang froid les « méchants » et faire des victimes en pleine action comme dommages collatéraux. Quant à sa volonté initiale de tuer l’homme d’acier…et bien comme je l’ai déjà dis dans DK il a la même intention pour le Joker. Et le personnage était tout simplement en crise depuis le début du film, comme il a pu être en crise à d’autres moments de sa vie et l’intervention de Lois et la mort de Superman l’ont remis sur les rails de son « code d’honneur » comme le montre la dernière scène quand il ne marque pas au fer rouge Lex Luthor.
La critique donc sur le fait que Batman tue dans Batman v Superman est clairement injustifié et bien trop rapide. En terme de dommages collatéraux Superman dans Man of Steel en a eu également beaucoup et des civils pas des meurtriers (c’est même la base de la réflexion de ce film) et il tue Zod à la fin. Et que pourrait-on dire des héros comme James Bond qui tue des Bad Guys par grappe de dix?
Enfin pour tout ceux qui trouveraient que c’est crasher sur les auteurs (en citant Bob Kane comme dieu le père) de le faire tuer dans le feu de l’action ou de lui mettre une arme/gadget pour s’aider je conseille cette très bonne vidéo sur ce sujet spécifique. Peut-être que les personnages de DC ne tuent pas car à l’époque la charte interdisait aux auteurs de le faire et qu’après cela aurait été trop difficile de revenir en arrière? Peut-être est-ce aussi pour cela que des auteurs comme Miller ou Moore foule du pieds cette doctrine populaire peut être construit sur une censure politique… Pourquoi ne pas essayer 65ans après cette loi de leur donner un aspect « encore » plus sombre que peut être il aurait du avoir dès le début?
– Dans la même idée que cela soit une prémonition d’un futur univers parallèle (merci Flash) ou juste un rêve de ce qu’il craint de Superman.. Bruce Wayne a le droit de rêver! Il a aussi le droit de rêver qu’il tue! A moins qu’on soit chez K. Dick c’est autorisé encore. Cela est même complètement en accord avec le personnage qui doit lutter contre sa propre folie et ses propres dérives possible. On fait des cauchemars de ce dont à peur, en l’occurrence peur que Superman devienne tout puissant et que cela l’oblige à le tuer lui ou ses hommes de main. Normal.
– Pour finir avec cette version du Chevalier Noir: le marquage au fer rouge des criminels… Il est clairement exprimé dans le film que le crime n’a pas cessé, que Batman après 20ans de croisade a perdu ses alliés, ses illusions quand à la possibilité que sa ville aille mieux. Alors pourquoi marquer certains (parce qu’on parle de 3 ou 4 mecs hein dans l’article que lit Clark) criminels au fer rouge sachant qu’ils se feront tabasser voir tuer en prison pour ça? La Peur. Batman est acculé devant inefficacité de sa croisade. Les criminels n’ont donc plus peur d’aller en prison. Il faut donc qu’il passe le cran du dessus et découvre un nouvelle méthode pour distiller la peur. La peur pour les pires criminels non pas de la prison mais de ce qu’ils pourraient y vivre s’il le justicier les marque au fer rouge. Peur, Batman, Cohérence.

Les Plus:
– La majorité des acteurs sont convaincants dans leur rôle et les personnages principaux sont bien travaillés. Ben Affleck campe un Bruce Wayne crédible et désabusé mais surtout un Batman absolument génial, qui fait vraiment froid dans le dos. Une métamorphose et une performance physique exceptionnelle pour l’acteur. Henry Cavill est (encore) un peu plus passif que dans Man of Steel à la limite de l’antipathie mais c’est aussi ce que vit son personnage, dans la tourmente, ne sachant comment réagir à ce que l’on dit et pense de lui.
– Gal Gadot est une Wonder Woman vraiment super classe! Le personnage est bien sur peu exploré pour cette première apparition mais on sent bien toute sa force à la fois divine et féminine.
– Qu’il est bon de voir Jeremy Irons dans un grand film et être à vrai bon niveau. Bien souvent sous exploité et dans des films de séries Z (Donjons et Dragons, Eragon), il interprète là un Alfred désabusé qui aide Bruce Wayne de dépit de le voir changer tout en l’épaulant au mieux dans sa nouvelle croisade.
– Perry White et les nombreux reportages télévisés font références à Dark Knight Returns avec brio. De plus il est crédible qu’un journaliste de Métropolis n’ait que faire des faits divers à Gotham compte tenu qu’il y en a tous les jours depuis 20ans. Y’a qu’à voir comme nos propres média font défiler les nouvelles à vitesse grand V en particulier quand c’est pas chez nous…

Les Moins:
– Bon, même constat que dans Man of Steel, le jeu d’Amy Adams est décevant et Lois Lane ne sert pas à grand chose à part être sauvée 3 ou 4 fois par Superman. Je me fiche de son physique ou de la couleur de cheveux qui n’est pas la même que dans les Comics mais j’ai beaucoup de mal à trouver un intérêt au personnage.
– Même si ce n’est pas honteux, je n’ai pas vraiment aimé la prestation de Jesse Eisenberg en ce jeune Lex Luthor. Je n’ai rien contre l’idée qu’il soit encore immature et sans filtre mais son jeu se rapproche parfois un peu trop de celui de Heath Ledger dans Dark Knight. Du coup même si son plan est très bien ficelé, qu’il est pervers et manipulateur il ne fait pas vraiment peur. Peut-être Snyder voulait-il faire un clin d’œil au ton donné au personnage dans les années 70 pour la jeunesse de Lex puis dans les prochains films revenir vers un Luthor « moderne » sérieux, manipulateur et politicien?
– C’est un fait, Lucius Fox / Morgan Freeman me manque dans Batman v Superman, j’adorais vraiment les dialogues pleins de sous-entendus qu’il avait avec Bruce dans les Dark Knight.

 

Bande Originale / Bruitages:
– Les musiques sont vraiment pas mal! Les thèmes sont plutôt bons quoique un peu « habituels » pour ceux de Hans Zimmer mais bon il a déjà tout donné avec Nolan, difficile pour lui de reprendre ENCORE des super-héros (d’ailleurs il a déclaré qu’il ne ferait plus de film de super-héros). Sa collaboration avec Junkie XL tombe du coup plutôt bien car fort de son succès avec la BO de Mad Max: Fury Road ce dernier se montre plutôt novateur pour les thèmes du Chevalier Noir.
– Le thème de WonderWoman est très bien également avec sa base de guitare électrique. Ce n’est pas parce qu’elle vient de Themyscira qu’on doit lui donner du violon et une BO façon péplum non plus! Wonder Woman est dans l’univers DC une femme forte, une héroïne aussi puissante que Superman qui n’a aucun équivalent pour l’instant chez Marvel. Les tonalités rocks données à la musique qui l’accompagne et donc totalement en accord avec cette idée. D’autant plus que Junkie XL a déjà traité le thème de la « femme forte » dans Mad Max. Bon par contre ce thème musical ci tombe parfois un peu au milieu de nul part, un peu au pif et un peu en décalage par rapport à l’image en particulier au moment du combat. Il aurait mieux valu un thème propre au combat cela aurait été plus logique. Peut être à nouveau un problème de montage?
– La VF pour une fois m’a semblé d’assez bonne qualité.

batsignal

Debrief du Film:
Batman V Superman est un film qui déchaîne (bien trop) les passions.
Excellente adaptation de l’univers DC et très bonne retranscription de l’ambiance Comics, il met en avant des acteurs principaux très en forme et est servi par un visuel sombre et épique et une réalisation très soignée par Zack Snyder.
Le scénario traite parfaitement de thèmes profonds et sérieux et a une parfaite continuité avec les événements de Man of Steel.
Pas sans défaut néanmoins, le film souffre de quelques grosses incohérences ou « trous » scénaristiques assez importants qui peuvent générer beaucoup de questions. Les performances d’Amy Adams et Jesse Eisenberg sont également discutables ou en deçà de celles des autres acteurs. Quelques dialogues sont niais à souhait et la 3D est complètement inutile.
Le montage semble aussi un peu aléatoire selon les scènes et peu rendre confus l’action, l’avancé du scénario voire l’enchaînement des thèmes musicaux.
Malgré tout Batman V Superman est pour moi un très bon film de Super-Héros à la fois nerveux et intelligent qui subit assez injustement un acharnement médiatique rarement égalé! Il est assez novateur et propose des choses radicalement différentes de ce à quoi on est habitué. Les critiques se basent la plupart du temps sur des détails, sur ce dictât populaire qui stipulerait que les supers ne tuent pas, ou même parfois par rapport aux goûts qu’ils ont dans les Comics (ou chez Marvel)… plutôt que sur l’ensemble du film. 
Note: 17/20

Advertisements
commentaires
  1. Fánaríë dit :

    On m’avait tellement descendu ce film, qu’au final quand je suis sorti de la projection, ben je ne comprenais pas trop pourquoi.
    Je n’irais pas jusqu’à 17 pour ma note, mais au final j’ai passé un bon moment, et je n’étais pas en train de compter les maladresses.
    M’est avis qu’une version director’s cut pourrait remplir les blancs de certains morceaux du scénario, (notamment le rêve / voyageur dans le temps ..)

    • maedhros909 dit :

      Le rêve je ne sais pas car ça annonce plutôt le multivers de DC. Par contre le passé de Batman sans doute un peu. Et surtout les rumeurs disent qu’il y a 30min en plus et pas mal de remaniement en terme de montage.
      Et tu résume pas mal ce que j’ai ressenti aussi pendant le film. Tant de bashing encore et encore et encore…

  2. LadyButterfly dit :

    Je suis rarement déçue par les critiques que tu écris car elles sont toujours bien pensées. Tu sais peser le pour et le contre; bref, tu prends le temps de réfléchir (ah, oui, ça paraît simple de dire ça mais comme tu l’as dit en préambule, les « critiques » qui consistent en 3 lignes pour dire « c’est nul » sont sans aucun intérêt…malheureusement, on sait ce qui se passe..)
    Je ne suis pas encore prête à aller voir ce film, déjà( parce que je manque de temps (donc le choix se limite), ensuite parce que j’ai toujours plus de mal à accrocher à l’univers DC même si j’ai vu les Batman antérieurs – ou les anciens Superman.
    Donc, je me laisse du temps mais mon choix ne sera pas dicté par un effet « hype » ou non.
    De même, je suis très fan de l’univers de Tolkien mais j’ai été très critique vis à vis de la trilogie du Hobbit (particulièrement le 3ème, par ex.), etc, etc…

    • maedhros909 dit :

      Merci 😉
      Je peux te comprendre. DC est un univers globalement sombre et sérieux par rapport à Marvel (et à d’autres univers en général). Mais comme je l’ai dis à un moment et comme tu le dis aussi c’est bien de ne pas y aller si on sait que ce n’est pas ce que l’on veut voir. Mieux que y aller en critiquant parceque c’est pas ce quon aime ou ce qu’on attendait.
      C’est vrai qu’il est assez long. Peut être en dvd ? même s’il y aura une version longue au moins c’est plus simple chez soi.

      • LadyButterfly dit :

        Oui, c’est ce que j’ai fait pour « Man of steel », par ex.
        Et puis, il y a un facteur crucial à considérer: le prix des places de ciné….(sachant que je paie plein tarif, je m’arrange pour y aller quand les séances sont moins chères, mais je ne suis pas toute seule…etc, etc.;)

        Bref… J’ai les Batman de Nolan en DVD ( et très heureuse de les avoir). Donc, oui, pour celui-ci je peux attendre.

  3. Lendraste dit :

    Bravo pour cette critique. Si j’ai découvert inopinément l’assaut et la division massive des réseaux sociaux, des vlogers et des blogers autour de ce film, ce ne fut qu’après l’avoir vu en toute ignorance de ces débats et j’ai très largement apprécié ce film, et ai été particulièrement touché par ses thématiques qui me sont chères dans mes propres œuvres. Je partage une grande part de ta position et curieusement, je n’ai pratiquement rien vu des reproches qu’on a pu faire à ce film, n’en entendant parler que par les vlogs et blogs que je fréquente habituellement de la même façon que tu l’évoques. Ça doit venir du fait que je n’écoute et ne regarde que des médias intelligents 🙂

    • maedhros909 dit :

      C’est pas le meilleur film de Supers-Héros du monde et il a des défauts mais mérite clairement pas la haine qu’on lui voue. Et j’ai trouvé Affleck vachement bien en Batman 😉
      Merci pour ton commentaire !
      J’espère que mes « vieux » articles JdR te plairont aussi 😉 J’essaye moi aussi de rédiger un système de jeu en ce moment mais c’est pas simple.

      • Lendraste dit :

        J’irai jeter un œil. Mais si c’est aussi « touffu », ça risque de me prendre du temps 🙂

      • maedhros909 dit :

        Ah oui prend ton temps alors 🙂 … C’est en 4 gros articles.. plus longs que celui-là j’en ai peur^^ Après ils seront ptete pas du 1er intérêt pour quelqu’un comme toi qui à l’habitude des JdRs en particulier les « JdR pour les Nuls ».

  4. rp1989 dit :

    J’ai eu un quasi coup de coeur pour ce film qui change un peu des films de super-héros habituels.
    J’en ai aussi marre qu’on lui tape dessus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s