Providence T1: La peur qui rôde, de Moore & Burrows

Publié: 23 mai 2016 par maedhros909 dans Comics et Romans Graphiques, Littérature
Tags:, , , , , , ,

Providence

 

 

Scénario: Alan Moore
Dessins: Jacen Burrows

New York, 1919.
En quête d’inspiration pour son futur roman, le jeune journaliste Robert Black se lance sur la piste d’un mystérieux tome alchimique.

Son périple le conduit en Nouvelle-Angleterre, sur un chemin tortueux et labyrinthique, a la découverte de la face cachée des Etats-Unis.
C’est la route vers Providence.

 

 

Hum…
Décidément j’ai du mal avec les adaptions de Lovecraft orchestrées par Alan Moore. Pourtant j’ai adoré V pour Vendetta (et son adaptation ciné) donc je ne pense pas que ça soit la prose de l’auteur en elle-même qui me gêne. C’est peut-être la façon générale d’aborder le sujet ou bien alors que je connais peut-être un peu trop les écrits originaux de Lovecraft.
Mais j’y reviendrai…

Au niveau des dessins, Mr Burrows assure une qualité omniprésente donc aucun soucis de ce côté là. Tout comme le Néonomicon le style est excellent et est même sublimé à mes yeux ici par l’esthétique des années 20 (et réciproquement).

Au niveau du scénario ça se corse un peu… Je suis très mitigé.
En fait je pourrai l’analyser comme un « négatif » du Néonomicon. Dans ce dernier Moore revisitait véritablement le mythe et parvenait à y introduire de bonnes idées, en particulier dans son premier chapitre. Mais le livre souffrait d’énormes facilités d’écritures, de clichés titanesques et de non-sens grossiers pour une œuvre se voulant dans la continuité de Lovecraft. Je ne citerai que les métalo-punks forcément cultistes/satanistes et la scène de viol explicite par un Profond (/créature) qui n’a rien à faire dans le genre Lovecraftien (qui était plus ou moins asexuel).
Dans Providence T1 c’est l’inverse qui s’opère. Moore s’avère très fidèle au matériel d’origine… Pour ne pas dire trop.
L’ambiance de HPL est parfaitement retranscrit, le cadre est cohérent et la mise en situation initiale du/des personnage(s) est claire et logique. Malheureusement j’ai eu souvent l’impression qu’il se contentait ici de réécrire à sa façon les différents récits de Lovecraft en les collant bout à bout. Je n’aime pas l’idée que les histoires elles-mêmes ne soient au final que des gros clins d’œils aux nouvelles de base. On finit un chapitre et on ne peut s’empêcher de se dire qu’il était tiré de telle nouvelle comme si Moore nous disait « regarde! j’ai lu Lovecraft moi aussi ». On passe au chapitre suivant qui s’avère être proche d’une autre nouvelle du mythe et ainsi de suite.
Une adaptation c’est à mes yeux garder « l’esprit » globale d’une oeuvre, éventuellement la reproduire fidèlement dans certains cas (et encore), mais ce n’est pas coller bout à bout toutes les histoires en les reliant vaguement par un fil rouge assez grossier et imprécis.
J’ignore si Mr Moore est roliste mais si ce format, typique d’une campagne de Jeux de Rôle (une grande ligne scénaristique directrice alimentée par de nombreuses sous-intrigues annexes mais connectées) ne convient à mes yeux que peu à une oeuvre littéraire, même en format BD/Comics, et surtout si les sous-intrigues sont des « rappels » à autre chose.

Dans une autre idée, faire un journal de pensées du personnage partait d’une bonne intention mais est aussi dénaturé.. Car il y en a beaucoup trop! L’auteur l’étale sur tant de pages que cela en devient ridicule. Il y a presque autant de pages uniquement avec du texte que de pages normales! D’autant que les premières parties de ces textes 100% prose sont souvent des résumés de ce qui vient de se passer du point de vue du personnage, façon journal intime, et donc au final assez peu utile par rapport à la suite et à son analyse des choses. Alors oui c’est très « original » pour un Comics mais avoir presque la moitié du volume en prose c’est pénible, c’est un peu chiant et long et c’est même parfois dur à lire avec des polices d’écriture type années 20, certes magnifiques mais qui m’ont fatigué les yeux.
Pour refaire un lien qui me semble évident avec le Jeux de Rôle, je fais personnellement pas mal du JdR « L’appel de Cthulhu ». Dans ce cadre, on appelle cela dans le jargon des « Pièces Jointes »: faux journaux, faux articles, faux indice etc. C’est des valeurs ajoutées ajoutées aux intrigues pour l’immersion des joueurs pouvant certes être des plus intéressants mais qui ne devraient pas prendre autant de place que l’intrigue elle-même.

En bref, une autre déception pour moi en ce qui concerne la « nouvelle vague » d’adaptations de l’oeuvre de Lovecraft.
Loin d’être mauvais, fidèle à l’esprit de l’auteur d’origine et très soigné par le dessinateur, il n’est cependant pour moi qu’un conglomérat de luxe d’histoires déjà vu dans les nouvelles des années 20.
En soi le volume peut être excellent pour ceux qui n’aurait jamais lu Lovecraft j’en ai bien conscience et je vous le recommande si c’est le cas! Mais personnellement il ne me satisfait qu’à moitié, ne me surprend pas et me laisse un gout de déjà-vu et de manque d’audace (voire un peu de gâchis de bonnes idées) de la part d’un auteur aussi talentueux que Moore.
On verra la suite.
Note: 14/20

Advertisements
commentaires
  1. Le sujet des adaptations est vaste. J’avais beaucoup de mal avec les adaptations auparavant, mais depuis que je me dis « c’est une adaptation, et non une retranscription sur un support différent », j’arrive à mieux les apprécier.
    Cela dit, j’aime beaucoup l’œuvre de Lovecraft, et la façon dont tu parles de ce comics ne me donne pas vraiment envie de découvrir cette adaptation. Enfin, je suis certaine que si je tombe dessus en librairie, je ne pourrais pas m’empêcher d’y jeter un œil ^^

    • maedhros909 dit :

      C’est vrai que c’est toujours délicat les adaptations.
      Et en soit il est même pas mauvais, c’est plus que pour moi quand on adapte justement on devrait plutôt soit calqué au plus juste et au plus proche façon Seigneur des Anneaux, soit ne garder que la substance et l’important avec une intrigue plus ou moins différente façon Transperceneige (pour citer une BD). Du coup le Neonomicon pour moi est une meilleure « adaptation » ses problèmes venant des nombreux clichés utilisés plus que de l’intrigue. Mais là du coup j’ai plus l’impression d’avoir un mélange parceque « l’intrigue générale » est nouvelle mais le personnage donne l’impression de se balader de nouvelles en nouvelles (quand on les connait déjà bien sur – plus les clins insessant à la limite du lourd). Ca devient des fragments d’autres histoires qui le font avancer certes mais qui font un peu superficiels car on a du mal (mais ptete ca viendra après dans la suite) à voir la connexion entre elles vraiment.
      (Et merci pour les commentaires 😉 ça fait toujours plaisir)

      • « Le Seigneur des Anneaux » et « Le Transperceneige » sont justement des adaptations que j’aime !
        Je te rejoins totalement : soit il faut rester le plus fidèle possible, soit ne garder que l’essence-même de l’intrigue. Ce n’est pas toujours évident, et s’attaquer à certaines œuvres (comme Lovecraft) est moins évident que s’attaquer à d’autres (« Le Diable s’habille en Prada » par exemple : je n’ai jamais lu le roman, mais il est évident que ce livre fait moins appelle à notre imaginaire).
        Il est très difficile de juger une adaptation car cela va dépendre de notre connaissance de l’œuvre originale, mais aussi de notre sensibilité, etc.
        J’avoue que je n’aime pas les clichés, mais étant prévenue, soit je vais passer outre, soit ils seront trop gros pour que je puisse apprécier pleinement l’adaptation. Quant aux clins d’œil incessants… il faut voir. Mais cela peut effectivement devenir lourd.

        Merci à toi pour la découverte, car je ne savais pas que Moore avait adapté Lovecraft ! Bon, comme j’ai dit précédemment, il est probable que je me contente de feuilleter ces comics en librairie – mais qui sait, ça pourrait peut-être me plaire, ou faire un bon cadeau pour quelqu’un qui ne connait pas trop cet auteur !

  2. rp1989 dit :

    L’univers de Lovecraft m’attire mais je commencerai par les nouvelles.
    Bisous à toi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s