Batman & Robin T2: La Guerre des Robin, de Tomasi & Gleason

Publié: 4 septembre 2015 par maedhros909 dans Comics et Romans Graphiques, Littérature
Tags:, , , , , , ,

batman-robin-comics-volume-2-tpb-hardcover-cartonnee-issues-v2-216280

 

Scénario: Peter J. Tomasi
Dessinateur: Patrick Gleason

Confronté au lourd héritage du costume de Robin, Damian Wayne, en quête de reconnaissance, lance un défi aux précédents tenants du titre : Dick Grayson/Nightwing, Jason Todd/Red Hood et Tim Drake/Red Robin.

L’occasion pour le cadet de la Bat-Family de prouver sa valeur, mais également de mettre à l’épreuve son code de l’honneur hérité des Assassins de sa mère, Talia Al Ghul.

 

On repart une nouvelle fois du côté de Gotham City (il y a toujours beaucoup de travail dans cette ville!) pour le 2e volume de Batman et Robin. Pour rappel du tome 1 le duo mythique est cette fois ci constitué de Bruce Wayne et de son fils Damian.

Côté dessins je n’ai encore moins de choses à dire que pour le volume précédent. Ils sont toujours aussi beaux dans l’ensemble et le commissaire Gordon est toujours aussi vilain! J’ai beaucoup apprécié les costumes 3 autres Robin (ou ex-Robin) très bien réalisés et que personnellement je n’avais pas encore eu occasion de voir souvent. Le travail des couleurs et des ombres sont toujours les points les plus détaillés selon moi.

Niveau Scénario j’ai été un peu moins conquis dans ce volume, disons qu’il y a à boire et à manger.
Globalement j’ai préféré la première moitié du tome à la seconde. Commençons par les points positifs.
On commence d’emblée par un petit aperçu de la jeunesse et l’éducation de Damian Wayne par sa mère Talia Al’Ghul. Chapitre captivant et très intéressant pour encore mieux cerné ce fils turbulent qu’a Batman.
Vient ensuite les relations plus que tendues voire carrément conflictuelles qu’entretiennent les différents Robin qui gravitent ou ont gravité autour de Batman. Le premier Dick Grayson (ou Nightwing), le second Jason Todd (Red Hood), le troisième Tim Drake (ou Red Robin) et enfin Damian Wayne le quatrième Robin. Épaulé, totalement ignoré ou ouvertement attaqué et critiqué, le fils de Batman ne rêve lui que de prouver qu’il est le meilleur des Robins pour justifier son droit à porter le costume. C’est très amusant de voir en action une conséquence inévitable dans ce groupe de « suiveurs »: la compétition pour être le meilleur aux yeux du Grand Patron. Bon après cette thématique est tirée à l’extrême dans le comics et parfois on a l’impression de ne voir que des enfants se chamailler mais cela reste une bonne ligne directrice pour « l’intrigue ». Le petit contre coup de cela est aussi que la relation Bruce/Damian est plus « calme » pendant la quasi-totalité du volume.
En parallèle toujours le méchant de la 1ère moitié est, tout comme dans le Tome 1, très peu détaillé, on ne sait rien de lui et il est au final pas très utile non plus. Moins même que celui du Tome 1 puisqu’il n’apporte pas d’élément sur le passé d’un personnage ni ne sème de doute dans la relation père/fils.
On trouve ensuite un excellent chapitre se passant pendant la nuit des hiboux mais vu du point de vue de Robin (d’ailleurs ils devraient peut-être réunir dans un volume le point de vue de tous les autres puisque tout le monde ou presque a du participer à la nuit des hiboux). Magnifique.
J’ai été par contre un peu déçu par la deuxième moitié du volume et l’arc narratif sur la pseudo attaque de zombies dans Gotham à cause d’une toxine d’un certain méchant. J’ai trouvé ça assez peu inspiré et pas très intéressant à part pour revoir à nouveau Batman et Robin être en opposition sur leur façon de faire. J’espère que cette intrigue ne se prolongera pas plus.

 

En bref un seconde volume très bon mais un peu inégal. La relation père/fils est un peu mise de côté au profit des relations entre les Robins ce qui est à la fois un plus car plutôt inédit mais également un peu dommage car c’est cette relation qui forge l’intrigue de la Saga Batman&Robin. J’ai trouvé le méchant de la première partie un peu creux mais surtout le mini-arc « zombie » pas très inspiré. Heureusement les psychologies sont toujours bien travaillées et les relations au cœur du comics malgré tout.
Note: 17/20

 

Publicités
commentaires
  1. […] critiques : Lucas (Criticomics) ; Maedhros909 (Lire, voir, jouer, écouter, découvrir) ; Yvan Tilleul (Sin […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s