La Trilogie du Léviathan, de Scott Westerfeld

Publié: 4 septembre 2016 par maedhros909 dans Fantastique, Littérature
Tags:, , , , ,

Leviathan Scott Westerfeld

(Résumé Babelio – Tome1)

1914. À l’aube de la Première Guerre mondiale. D’un côté, les darwinistes (Anglais, Français), adeptes du tout biologique et rois de la manipulation génétique. De l’autre, la civilisation ultra-mécanique, les clankers (Allemands, Autrichiens).
La guerre éclate avec l’assassinat de l’Archiduc François-Ferdinand. Alek, son fils, menacé lui-aussi de mort, prend la fuite sur un robot de combat bipède bardé de mitrailleuses. Il réussit à rejoindre la Suisse et se cache dans un vieux château en ruines.
Pendant ce temps, la jeune Écossaise Deryn Sharp, orpheline, s’habille en garçon et se fait engager dans l’Air Service (forces aériennes britanniques). Après un premier vol d’essai mouvementé aux commandes d’une méduse volante, elle rejoint l’équipage du Léviathan, sorte de baleine géante gonflée à l’hydrogène. À son bord, un chargement biologique, classé secret défense.
Ils volent vers Constantinople, mais les Allemands les attaquent et le Léviathan s’écrase dans les Alpes. C’est là que Deryn, toujours déguisée en homme, fait la rencontre explosive d’Alek…

 

Que dire, que dire, que dire…
Même plusieurs semaines après ma lecture je n’arrive toujours pas à exprimer mon sentiment sur cette Trilogie/Saga autrement qu’en un seul mot… Gâchis.
C’est la première fois que je plonge réellement dans une oeuvre littéraire Steampunk. J’avais bien lu Le Guide Steampunk et la très bonne BD La Brigade Chimérique, mais de roman jamais. Et la conclusion est que je suis très mitigé sur Léviathan. Mitigé et perplexe devant les contradictions de l’ouvrage.
Pour des raisons pratiques j’ai préféré ne pas différencier les volumes et ne fait qu’un article globale pour les trois.

Quel est donc la dualité de ces trois ouvrages ? Et bien c’est assez simple en réalité…

D’un côté nous avons un univers Steampunk très riche, très prononcé. Le cadre de la première guerre mondiale surtout vu de « l’extérieur » est assez peu courant (même pour le genre j’imagine) et colle parfaitement à l’ambiance. Quelques événements historiques clés sont relatés que ça soit l’assassinat initial de Sarajevo, la Bataille des Dardanelles ou encore plus original encore l’événement de la Toungouska. L’ensemble est tenu par le postulat de base que l’Europe se divise entre les Clankers qui utilisent de gros engins mécaniques (jusque là rien de nouveau pour du Steampunk) et les Darwinistes où absolument toute technologie est basée sur des animaux chimériques crées artificiellement. Et quelle idée géniale que cet univers Darwinistes! Tant de créatures allant du petit lézard messager à la gigantesque baleine zeppelin en passant par la chauve-souris aux projectiles métalliques! Tout le bestiaire présenté est original, frais et intéressant. Cela ne veut pas dire que les machines de l’autre camps ne sont pas réfléchies non plus par l’auteur (en particulier chez les Ottomans) mais ce ne reste « que » de gros véhicules. Bref. L’univers et le cadre Steampunk de Léviathan est original et très bien trouvé!

Malheureusement nous avons de l’autre côté le « scénario » général et la qualité d’écriture.
Pourquoi? Pourquoi gâcher une telle idée en omettant pour ainsi dire toutes les descriptions au profit d’une action continue et omniprésente? Je veux dire que malgré avoir lu les trois romans j’ai toujours du mal à représenter mentalement le physique des personnages si ce n’est quelques détails servant le scénario comme le fait que la fille soit mince et ait pas beaucoup de poitrine. S’il n’y avait pas des illustrations j’aurai probablement pas pu me les imaginer.
Pourquoi se borner aussi à un scénario ultra-classique d’une quête de héros adolescente lambda? Des mentors, des adolescents qui veulent faire leur preuve, vivre par eux-même blablabla…
Et sacredieu pourquoi faire une histoire d’amour entre deux adolescents de quinze ans qui n’en finit pas de durer parce que le mec ne sait pas que la fille est une fille? Il aura fallu deux tomes entiers et le tiers du troisième pour que, enfin, il se passe un truc entre eux deux… alors que depuis la première ligne de leur rencontre on sait que cela va arriver! Plus prude et chaste que ça, faut aller voir du côté de la bit-lit pour adolescentes américaines de treize ans façon Twilight!

Du coup je m’interroge.
Cet ouvrage clairement destiné à un public jeune voire très jeune fait tout de même plus de milles pages en tout. Bon après vu le niveau d’écriture on peut facilement finir les trois tomes en quelques jours quand on a l’habitude, mais quand même. Chaque tome en broché pourrait à eux seuls faire « peur » à un lectorat jeune peu habitué à tenir des gros pavés entre leurs mains… Mais du coup à qui donc est destinée cette Saga? Cette histoire écrite pour un public de 15ans avec un scénario cliché à souhait mais avec un univers qui intriguerait un lecteur aguerri de SF/Fantasy et avec un nombre de pages conséquent.

En bref donc, je reste très partagé sur Léviathan. J’aurai voulu en savoir tellement plus sur les sociétés Clankers et Darwinistes, leur fonctionnement, leur mœurs etc. Cela aurait été tellement plus interessant de développer ces univers géniaux que de rester bloqués des pages et des pages sur une histoire d’amour qui n’avance pas entre deux adolescents en milieu de puberté…
Dommage!
Note: 14/20

LeviathanGrandMapBIG

Publicités
commentaires
  1. Il y a beaucoup d’illustrations? (en tout cas, celle qui illustre ton article est vraiment classe). L’univers m’attire, par contre vu ce que tu en dis, l’histoire a l’air pas top (enfin, c’est plutôt qu’elle semble viser un public adolescent)

    • maedhros909 dit :

      C’est vrai qu’elle est jolie 🙂
      Mais elle n’est qu’une fois au début du premier tome!
      Je dirai qu’il doit y avoir une illustration toutes les 30/40 pages à peu près.
      Tu as bien cerné le problème, l’univers est bien, l’histoire non. Même pour un public ado c’est quand même très attendu.

  2. LadyButterfly dit :

    Leviathan est une trilogie que j’ai beaucoup appréciée. Je ne suis pas sûre qu’elle soit destinée à un ûblic si jeune que cela (en fait, la plupart des lecteurs qui l’aiment sont plutôt des jeunes adultes voire des adultes sans âge précis). Par contre, j’avais trouvé que la qualité était un peu inégale (et dommage, venant de Westerfeld qui a su nous pondre « Uglies, etc… » ou « Midnighters » – j’en passe).
    Il commence très fort avec le 1er tome, mais le reste s’effiloche un peu.
    Vrai: les illustrations sont superbes.

  3. rp1989 dit :

    J’avoue passer mon tour pour ce livre.

  4. […] je l’ai déjà dans mon article sur la Trilogie du Léviathan, je ne suis pour le moment que très peu connaisseur des univers Steampunk, je commence juste à […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s