Le guide Steampunk, de Étienne Barillier et Arthur Morgan

Publié: 6 juillet 2013 par maedhros909 dans Autre, Littérature
Tags:, , , ,
guide-steampunk-actusf

Rouages et mécaniques !

 

 

Des machines gigantesques mues par la vapeur, des héros en hauts-de-forme et monocles, des héroïnes en crinolines et ombrelles…

L’imagerie du steampunk ne cesse de fasciner depuis la création du genre dans les années 1980.

Mais, quelles en sont les origines ?
Et quelles sont les oeuvres majeures en littérature, au cinéma ou en bande dessinée ?

 

 

En guise d’introduction et aussi pour illustrer quels pourraient être les effets de ce livre sur vous je vais tenter de définir moi-même ce que le terme « Steampunk » signifie. Je vais m’inspirer des théories j’ai lu dans le livre et avec lesquelles je suis en accord et de quelques connaissances ou idées personnelles.

cle-usb-steampunk

Clé USB Steampunk !

Pour commencer, je pense que le Steampunk n’est pas un « genre » ou un « sous-genre » artistique que se soit cinématographique, littéraire ou vidéoludique. Il s’agit plutôt d’une « esthétique » générale de type « rétro-futuriste ». Je m’explique…
Tout d’abord par esthétisme j’entends que le « Steampunk » peut probablement être appliquer à tous les (vrais) genres, ainsi on peut avoir du « Policier Steampunk », du « Thriller Steampunk », de la « SF Steampunk » même si cela est parfois difficile de faire la différence. Ainsi certains considèrent Frankestein, Cthulhu comme du Steampunk et d’autres ont les références steampunks « évidentes » de type « Bioshock ».

Ensuite viennent les caractéristiques de cet esthétisme Steampunk. Je noterai également les quelques théories dont je me souviens et avec lesquelles je suis pas en total accord.
– Ainsi la première et principale caractéristique à mes yeux est l’Uchronie (qui consiste à réécrire le déroulement de l’Histoire telle qu’on la connait en fonction de la modification d’un évènement donnée réel ou fictif). En règle général l’Uchronie se mêle très facilement à la SF si l’évènement à lieu dans le présent ou le passé proche, ou à la Fantasy pour un passé éloigné ou fictif. Pourtant l’Uchronie est également l’une des bases clés du Steampunk. Traditionnellement on situe l’esthétique du Steampunk à l’air Victorienne, au XIXe siècle, début du XXe. C’est à ce point que je bloque un peu car cela ne me gênerait pas de voir des machines à vapeur chez les romains ! Peut-être la période historique du Steampunk « classique » est-elle un peu étroite.
– La deuxième caractéristique vient précisément du rétro-futurisme. Ce terme signifie que l’Uchronie introduite dans l’histoire a de fortes répercussions sur la technologie de l’époque qui évolue d’un coup tout en gardant le style et l’esthétique de l’époque. Classiquement on pense aux Zeppelins dans le ciel, aux sous-marins à la Jules Verne, à de petits gadgets semi-mécaniques, ou encore à de puissants golems et autres machines à vapeur ! (on appelle d’ailleurs en France les fans de Steampunk « les vaporistes »). Encore une fois je pense que l’époque « classique » du XIXe impose une certaine redondance de ces clichés « rétro-technologiques » et il serait interessant de tenter l’expérience ailleurs dans le temps. Une petite chose avec laquelle je suis en froid aussi est le message « Do it yourself » souvent relayé par les vaporistes également qui consiste à véhiculer l’idée que l’esthétique rétro-futuriste repose sur du bricolage, du fait-maison. Pourquoi ne pourrait on pas imaginer un monde au XIXe au les Golems se vendent comme on vend aujourd’hui les ordinateurs avec des méga-sociétés bien néfastes et contre qui les héros pourraient pourquoi pas lutter ?
– Enfin la troisième et dernière caractéristique de l’esthétique Steampunk vient à mon sens de la portée « philosophique » potentiellement apportée par l’Uchronie et le rétro-futurisme. Ainsi une vision du XIXe siècle gagnée par la mécanique et l’émergence de super-empire, de super-groupe politique ou religion ou bien de super-nation (ou dictature) sous entend la critique du monde actuelle. C’est aussi peut-être pour cela que le Steampunk est, aujourd’hui dans notre monde en crise, en pleine recrudescence !
Dernier petit point de désaccord avec le guide, ils mettent en avant ce qu’il appelle la « dimension métatextuelle », signifiant en gros que l’on peut mélanger de la réalité et la fiction. Exemple: Mary Shelley et son monstre de Frankenstein ou Jules Verne et le Capitaine Némo sont les deux protagonistes du livre même si l’un est vrai et l’autre non. Autre exemple un peu plus pertinent et fréquent : le mélange avec un autre univers comme des elfes qui apparaitrait soudainement au XIXe siècle ou une l’apparition d’une mutation génétique nouvelle créant la magie par exemple. Personnellement je trouve pas que cette caractéristique soit indispensable au Steampunk même si elle lui colle plutôt bien !

 

Clavier Steampunk

Clavier Steampunk !

Après tant de blabla philosophiques de ma part, j’en viens au cœur du commentaire, le Guide Steampunk lui-même ! Celui-ci se présente en plusieurs parties : D’abord une introduction sur la définition et les caractéristiques, la naissance du mouvement, les premiers auteurs l’influent comme Verne ou Wells puis aujourd’hui et francophone. Ensuite vient un guide de lecture avec de très nombreuses oeuvres résumées, commentées, avec un conseil « pour aller plus loin » si elle plait. Ce guide est entrecoupé d’interview d’auteur Steampunk, ce qu’ils pensent du mouvement, de leur œuvre, de la définition du Steampunk lui-même etc. Le tout forme une grande ressource documentaire extrêmement détaillée et qui donne réellement envie de se jeter sur certains livres ! (Car je le confesse je n’en n’ai lu aucun de la liste encore, mais je suis motivé !).

Vient ensuite le Steampunk dans le cinéma, les séries télés, les BDs, dans les jeux (de sociétés, de rôles, ou vidéos) et même dans la musique ! Vous aurez même le petit guide du costume Steampunk pour les nuls !

 

En bref, il y en a pour tous les goûts dans ce livre passionnant, motivant et très inspirant ! En tant que néophyte du genre j’ai été captivé !

Note : 18/20
Ps : Merci à ma chérie de m’avoir encore fait découvrir pleins de choses ! Tout un panel de livres à lire !

Publicités
commentaires
  1. […] Le guide Steampunk, de Étienne Barillier et Arthur Morgan […]

  2. […] l’univers des Elder Scrolls. Le vétéran Keyes y est surement pour quelque chose. – Le Guide SteamPunk, de Étienne Barillier et Arthur Morgan : Pas vraiment un livre mais une source presque […]

  3. […] de l’Uchronie Fantastique dans la BD.D’autre part, comme le signale l’excellent Guide Steampunk d’Etienne Barillier, souvent la frontière entre Uchronie et Steampunk en tant que genre littéraire est très […]

  4. […] Si vous voulez en savoir plus, il existe des guides qui sont sortis tels que celui-là. […]

  5. […] fois que je plonge réellement dans une oeuvre littéraire Steampunk. J’avais bien lu Le Guide Steampunk et la très bonne BD La Brigade Chimérique, mais de roman jamais. Et la conclusion est que je suis […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s